vendredi 12 mai 2017

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 48 (47)

Dans la ville de notre Dieu

 
2
Il est grand, le Seigneur, hautement loué, †
 
 
   dans la ville de notre Dieu, *
 
3
sa sainte montagne, altière et belle,
 
 
   joie de toute la terre.

 
 
La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
 
 
   la cité du grand roi ; *
 
4
Dieu se révèle, en ses palais,
 
 
   vraie citadelle.

 
5
Voici que des rois s’étaient ligués,
 
 
   ils avançaient tous ensemble ; *
 
6
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
 
 
   pris de panique, ils ont fui.

 
7
Et voilà qu’un tremblement les saisit :
 
 
   douleurs de femme qui accouche ; *
 
8
un vent qui souffle du désert
 
 
   a brisé les vaisseaux de Tarsis.

 
9
Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
 
 
   dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
 
 
   qui l’affermira pour toujours.

 
10
Dieu, nous revivons ton amour
 
 
   au milieu de ton temple. *
 
11
Ta louange, comme ton nom,
 
 
   couvre l’étendue de la terre.

 
 
Ta main droite qui donne la victoire
 
12
   réjouit la montagne de Sion ; *
 
 
les villes de Juda exultent
 
 
   devant tes jugements.

 
13
Longez les remparts de Sion,
 
 
   comptez ses tours ; *
 
14
que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
 
 
   contemplez ses palais.

 
 
Et vous direz aux âges qui viendront :
 
15
   « Ce Dieu est notre Dieu, *
 
 
pour toujours et à jamais,
 
 
   notre guide pour les siècles. »

Lectures du jour


Livre d’Ézéchiel, Chap. 44, v. 1-4

1
 L'homme me ramène à la porte extérieure située à l'est du lieu saint. Elle est fermée.
2
 Le Seigneur me dit: "Cette porte restera fermée, personne ne l'ouvrira. Personne n'y passera, parce que moi, le Seigneur, Dieu d'Israël, je suis entré par là. Elle doit donc rester fermée.
3
 Mais le prince pourra s'asseoir là pour prendre le repas sacré devant moi, parce qu'il est celui qui gouverne. Pour entrer à cet endroit et en sortir, il passera par la salle située près de la porte d'entrée."
4
 Ensuite, l'homme me conduit par la porte du nord jusque devant le temple. Je regarde et je vois la gloire du Seigneur qui remplit le temple. Je tombe à genoux, le front contre le sol.

Commentaire

Fermée, une porte fait réfléchir !

Quatorze ans jour pour jour après la chute de Jérusalem, Ezékiel est à nouveau gratifié d’une vision, saisi par elle : il voit ce que sera le temple reconstruit, en reçoit pour ainsi dire le plan et les calculs, qui occuperont les huit derniers chapitres de son livre.
Ce bloc final, rébarbatif à une lecture superficielle, peut s’animer de riches couleurs spirituelles lorsqu’on comprend que le temple nouveau tel que décrit est en réalité toute une ville, la ville sainte, Jérusalem purifiée par sa souffrance, sanctifiée par la grâce de Dieu. On est arrivé au bout de l’Histoire, là où débute l’Eternité. La ville tient tout entière dans le temple, et celui-ci est la ville où les hommes peuvent enfin vivre et agir sous le regard de Dieu. C’est vraiment la « Cité de Dieu » chère à saint Augustin, largement célébrée dans l’Apocalypse, lequel recourt aux images d’Ezékiel.
Un homme à l’apparence du bronze poli (40, 3), tenant un cordeau d’arpenteur et un roseau (kanôn) comme unité de mesure, fait visiter la ville-temple au prophète et le prend à témoin des harmonies topographiques qu’il vérifie. Tout doit parler de la sainteté de Dieu, des règles qui en garantissent le partage avec les hommes et de la manière dont il veut être servi désormais.

Le point sensible est cette fameuse porte orientale (v. 1), qui doit rester fermée par respect pour la gloire de Dieu qui y est passée en laissant son empreinte. Pourtant « le prince » – certainement une désignation générique des hauts personnages d’Israël – peut prendre place à son alentour pour le repas sacrificiel. Cette porte est donc à la fois un lieu de crainte et d’amour, de barrage et d’ouverture communautaire.
« Je suis la porte, disait Jésus, celui qui entre par moi sera sauvé, il ira et viendra, il trouvera sa nourriture » (Jn 10, 9).

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
dont la lumière ne s’éteint jamais,
fais lever ta clarté dans nos cœurs
et fortifie en nous l’homme intérieur
par le rayonnement de ta présence,
pour que nous soyons enracinés et fondés
dans l’amour qui surpasse toute connaissance,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 75 (du recueil Alléluia)

O Seigneur, loué sera