mardi 12 juin 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 6

Seigneur, guéris-moi

 
2
Seigneur, corrige-moi sans colère,
 
 
et reprends-moi sans fureur.
 
3
Pitié, Seigneur, je dépéris !
 
 
Seigneur, guéris-moi !
 
 
Car je tremble de tous mes os,
 
4
de toute mon âme, je tremble.

 
 
Et toi, Seigneur, que fais-tu ? †
 
5
Reviens, Seigneur, délivre-moi,
 
 
sauve-moi en raison de ton amour !
 
6
Personne, dans la mort, n’invoque ton nom ;
 
 
au séjour des morts, qui te rend grâce ?

 
7
Je m’épuise à force de gémir ; †
 
 
chaque nuit, je pleure sur mon lit :
 
 
ma couche est trempée de mes larmes.
 
8
Mes yeux sont rongés de chagrin ;
 
 
j’ai vieilli parmi tant d’adversaires !

 
9
Loin de moi, vous tous, malfaisants,
 
 
car le Seigneur entend mes sanglots !
 
10
Le Seigneur accueille ma demande,
 
 
le Seigneur entend ma prière.
 
11
Qu’ils aient honte et qu’ils tremblent, tous mes ennemis,
 
 
qu’ils reculent, soudain, couverts de honte !

Lectures du jour

Psaume 52___________________________2Quand Doëg l’Edomite vint annoncer à Saül : « David est entré dans la maison d’Ahimélek. » 3Pourquoi, bravache, te vanter de faire le mal ? La fidélité de Dieu est pour tous les jours ! 4Ta langue prémédite des crimes ; elle est perfide comme un rasoir affûté ; elle est habile à tromper. 5Au bien tu préfères le mal, et à la franchise le mensonge. Pause. 6Tu aimes toute parole qui détruit, langue perfide ! 7Dieu lui-même te ruinera pour toujours, il te tirera, t’arrachera de la tente, il te déracinera du pays des vivants. Pause. 8Alors les justes verront et craindront ; ils riront de lui : 9Le voici ce brave, qui ne prenait pas Dieu pour forteresse, mais qui comptait sur sa grande richesse, fort de ses crimes ! 10Mais moi, comme un olivier verdoyant dans la maison de Dieu, je compte sur la fidélité de Dieu à tout jamais. 11Toujours je te rendrai grâce, car tu as agi ; j’ai espoir en ton nom, car il est bon, en présence de tes fidèles.

Commentaire

Au fidèle, Dieu est fidèle

Pourquoi te vanter de ta méchanceté, toi l’homme fort, le nuisible ?
De ta langue affilée comme un rasoir, tu prépares le crime,
Fourbe que tu es !
Ce croyant voit un Dieu d’une justice sans faille, punissant dans ce monde-ci déjà le pervers et le parjure. Que ce dernier paraisse impuni, voilà le scandale auquel sa foi achoppe. Il ne démord pourtant pas de sa certitude : Dieu « fera » justice. Il s’accroche à l’olivier florissant (10), image de la récompense qui l’attend, lui le fidèle envers et contre tout.

Ne focalisons pas sur la punition ou non de l’infidèle mais sur la bénédiction qui couronne celui qui table sur la fidélité de Dieu : avoir accès à lui en tout temps grâce au sacrifice d’amour de son Fils. N’est-ce pas là le dédommagement véritable, la consolation des offenses, la guérison des blessures ?

Méditant après coup sur les tribulations de David relatées en 1 S 21-22, le psaume affirme, contre l’arrogance et le cynisme de ceux que la fortune avantage, que la vie du « juste » s’enracine dans le seul terreau de la pratique du droit et la crainte de l’Eternel.
Alors, par l’Esprit Saint, Dieu s’approche et prend racine avec son Fils dans le patio de notre cœur. Trinité d’invitation, de dialogue et d’amour dont nous sommes tous et chacun le quatrième membre.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
par la résurrection de ton Fils
tu nous as réveillés du sommeil de la mort
et tu as fait briller à nos yeux une lumière nouvelle.
Regarde avec bonté ton Eglise:
ne permets pas que le mal l’emporte sur elle,
mais manifeste toujours ton pouvoir souverain;
qu’ainsi nous nous réjouissions en ta présence
et chantions à jamais tes bienfaits,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 12 (du recueil Alléluia)

Viens au secours du peuple de tes fidèles