jeudi 12 janvier 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Jeudi

Complément

Psaume

Psaume 71 (70), 14-24

Tu me feras vivre à nouveau

 
14
Et moi qui ne cesse d’espérer,
 
 
j’ajoute encore à ta louange.
 
15
Ma bouche annonce tout le jour †
 
 
tes actes de justice et de salut ;
 
 
(je n’en connais pas le nombre).

 
16
Je revivrai les exploits du Seigneur
 
 
en rappelant que ta justice est la seule.
 
17
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
 
 
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.

 
18
Aux jours de la vieillesse et des cheveux blancs,
 
 
ne m’abandonne pas, ô mon Dieu ;
 
 
et je dirai aux hommes de ce temps ta puissance,
 
 
à tous ceux qui viendront, tes exploits.

 
19
Si haute est ta justice, mon Dieu, †
 
 
toi qui as fait de grandes choses :
 
 
Dieu, qui donc est comme toi ?

 
20
Toi qui m’as fait voir tant de maux et de détresses,
 
 
tu me feras vivre à nouveau,
 
 
à nouveau tu me tireras des abîmes de la terre, *
 
21
tu m’élèveras et me grandiras,
 
 
 tu reviendras me consoler.

 
22
Et moi, je te rendrai grâce sur la harpe
 
 
 pour ta vérité, ô mon Dieu ! *
 
 
Je jouerai pour toi de ma cithare,
 
 
 Saint d’Israël !

 
23
Joie sur mes lèvres qui chantent pour toi,
 
 
et dans mon âme que tu as rachetée !
 
24
Alors, tout au long du jour,
 
 
 ma langue redira ta justice ; *
 
 
c’est la honte, c’est l’infamie
 
 
 pour ceux qui veulent mon malheur.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 1, v. 19-28

19
Les chefs juifs de Jérusalem envoient des prêtres et des lévites pour demander à Jean: "Qui es-tu?"
20
Jean ne refuse pas de répondre. Voici son témoignage. Il dit très clairement: "Je ne suis pas le Messie".
21
Les prêtres et les lévites lui demandent: "Mais alors, qui es-tu? Est-ce que tu es Élie?" Jean répond: "Non". Ils lui demandent encore: "Est-ce que tu es le Prophète?" Jean répond:"Non."
22
Alors ils lui disent: "Qui es-tu? Nous devons donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Qu’est-ce que tu dis de toi-même?"
23
 Jean répond avec une parole du prophète Ésaïe: <
24
 Parmi les hommes envoyés vers Jean, il y a des Pharisiens.
25
Ils lui posent une question: "Tu n’es pas le Messie, tu n’es pas Élie et tu n’es pas le Prophète. Alors pourquoi est-ce que tu baptises?"
26
Jean leur répond: "Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous, il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas.
27
Il vient après moi, et je ne suis pas digne de lui enlever ses sandales."
28
 Tout cela se passe à Béthanie, de l'autre côté du Jourdain, là où Jean baptise.

Commentaire

Servir, puis s’effacer

Pauvres prêtres, lévites et pharisiens ! … Ils ont tant de préjugés et de certitudes acquises qu’ils ne sont plus en mesure d’accueillir le ministère et le message de Jean-Baptiste.
N’est-ce pas également notre condition ? Nos certitudes apprises, nos valeurs pratiquées et transmises assidûment ne risquent-elles pas de faire écran à toute révélation ?
Jean-Baptiste est prêt à s’effacer. C’est à cette condition et grâce à ce lâcher prise que tant de personnes pourront se convertir à Jésus-Christ et naître à la vie nouvelle qu’il annonce.
À force de penser que le Christ est déjà venu, il y a longtemps, nous perdons de vue que nous sommes des précurseurs, nous aussi ! Précurseurs, à la suite de Jésus, de la Terre Nouvelle qui doit venir et dont nous nous efforçons de vivre déjà les valeurs.
Ministres ou laïcs, permanents ou bénévoles, nous ne sommes jamais que des précurseurs appelés à nous effacer, d’une part parce que le Saint-Esprit, à l’instar de Jésus, « vient après moi » pour innover, créer encore, pour accomplir … et d’autre part parce qu’il appelle déjà un autre serviteur à ma succession.
Crois-tu comme moi que plus tu prends de place(s) dans l’Eglise, mieux l’Évangile est servi ? J’ai des difficultés à m’effacer, et suis vexé parfois de constater que lorsque je me retire, la paroisse fait un bond en avant …
Merci, Jean, tu nous as appris l’effacement comme attitude ultime du serviteur.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de toute bonté,
par le baptême tu nous offres la vie nouvelle.
Accorde-nous de te demeurer fidèles,
en témoignant de notre foi au cœur du monde.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

Cantique 31-17 (du recueil Alléluia)

O mon peuple, prends courage