mardi 12 février 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 47 (46)

Dieu s’élève au-dessus de tous

 
2
Tous les peuples, battez des mains,
 
 
acclamez Dieu par vos cris de joie !

 
3
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
 
 
le grand roi sur toute la terre,
 
4
celui qui nous soumet des nations,
 
 
qui tient des peuples sous nos pieds ;
 
5
il choisit pour nous l’héritage,
 
 
fierté de Jacob, son bien-aimé.

 
6
Dieu s’élève parmi les ovations,
 
 
le Seigneur, aux éclats du cor.
 
7
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
 
 
sonnez pour notre roi, sonnez !
 
8
Car Dieu est le roi de la terre :
 
 
que vos musiques l’annoncent !

 
9
Il règne, Dieu, sur les païens,
 
 
Dieu est assis sur son trône sacré.
 
10
Les chefs des peuples se sont rassemblés :
 
 
c’est le peuple du Dieu d’Abraham.
 
 
Les princes de la terre sont à Dieu
 
 
qui s’élève au-dessus de tous.

Lectures du jour


Deuxième épître à Timothée, Chap. 4, v. 1-18

1
 Voici ce que je te demande avec force, devant Dieu et devant le Christ Jésus qui viendra juger les vivants et les morts et qui va paraître comme roi:
2
 annonce la parole de Dieu, insiste toujours, même si ce n'est pas le bon moment. Corrige les erreurs, fais des reproches et encourage avec beaucoup de patience, en cherchant toujours à enseigner.
3
 En effet, un moment viendra où certains ne voudront plus écouter l'enseignement juste. Mais ils suivront plutôt leurs désirs. Ils feront appel à une foule de maîtres qui leur diront ce qu'ils ont envie d'entendre.
4
 Ils fermeront leurs oreilles à la vérité et ils les ouvriront pour écouter des histoires fausses.
5
 Mais toi, sois raisonnable en toutes choses. Supporte la souffrance, travaille à annoncer la Bonne Nouvelle, sois un parfait serviteur de Dieu.
6
 Pour moi, voici le moment où ma vie va être offerte à Dieu comme un sacrifice. Je vais bientôt mourir.
7
 J'ai combattu le beau combat, j'ai fini ma course, j'ai gardé la foi.
8
 Et maintenant, le prix de la victoire m'attend. C'est la juste récompense que le Seigneur, le juste juge, va me donner le jour du jugement. Il me la donnera à moi, mais il la donnera aussi à tous ceux qui attendent avec amour le moment où il paraîtra.
9
 Tâche de venir me rejoindre très vite.
10
 En effet, Démas m'a abandonné, parce qu'il aime trop les choses de cette terre. Il est parti à Thessalonique. Crécens est parti en Galatie, et Tite en Dalmatie.
11
 Seul Luc est avec moi. Prends Marc et amène-le avec toi, il m'est très utile pour le service de Dieu.
12
 J'ai envoyé Tychique à Éphèse.
13
 Quand tu viendras, apporte le vêtement que j'ai laissé à Troas chez Carpos. Apporte aussi les livres, surtout les parchemins.
14
 Alexandre le forgeron m'a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui donnera ce que ses actes méritent.
15
 Méfie-toi de lui, toi aussi! En effet, il s'est opposé durement à ce que nous avons dit.
16
 La première fois que je me suis défendu au tribunal, personne ne m'a aidé, tous m'ont abandonné. Que Dieu ne les punisse pas!
17
 Mais le Seigneur, lui, était auprès de moi, il m'a donné sa force. Alors j'ai pu annoncer jusqu'au bout la Bonne Nouvelle. Tous ceux qui ne sont pas juifs l'ont entendue, et j'ai été délivré de la gueule du lion.
18
 Le Seigneur me délivrera de tout mal, il me sauvera en me faisant entrer au ciel, dans son Royaume. Rendons gloire au Seigneur pour toujours! Amen.

Commentaire

Combats sans relâche !

Dans tous les métiers d'enseignement, je crois que la vraie difficulté, c'est de ne pas se décourager au fil du temps, de garder l'envie de transmettre avec ferveur jusqu'au bout, de croire en ce que nous faisons malgré tout, et ne pas nous laisser aller à penser que ce que nous avons dit ou fait n'aurait pas servi à grand-chose.

C'est ce qui est proposé à Timothée ! « Proclame la parole, insiste, reprends, menace et exhorte, toujours avec patience et souci d'enseigner. » L'exigence, c'est l'urgence : il n'y a pas de temps à perdre, car l'enjeu et la finalité, c'est la venue du royaume, et le jugement !
Timothée va prendre le relais et assurer la continuité, il va donner un avenir à ce qui a été dit jusqu'ici. On peut dire que c'est une passation de pouvoir. Et il ne s'agira pas de se soucier si ce qui est enseigné fait plaisir ou non, et encore moins d'enjoliver les textes pour mieux les faire passer !
Son prédécesseur en a payé le prix fort, même s'il estime en être sorti grandi.

La confiance de l'apôtre en sa récompense, au moment de parler de sa mort prochaine, peut ressembler à de la vantardise. Je préfère voir en son argumentation l’expression de la confiance ! Confiance en un jugement qui ressemblerait à celui de la parabole des talents et qui dirait : « C'est bien, bon et fidèle serviteur, viens te réjouir avec moi !» (Mt 25,21).

On dit souvent que si quelqu'un «n'a pas pu régler ses comptes avec un de ses proches, il ne peut pas mourir». Je l'ai constaté à plusieurs reprises.
Faire le bilan de notre vie, c'est dire à nos proches notre affection, dire combien leur présence a compté, c'est aussi savoir demander pardon et pardonner. C'est exprimer encore, vite, une dernière demande et faire une ultime recommandation !
Puis tout placer devant Dieu qui seul peut comprendre et donner sens de tout cela. « A lui seul la gloire pour tout ce qui a été vécu. »

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui nous combles de bénédiction
par la richesse infinie de ta grâce,
fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir,
fais-nous entrer dans ce qui est nouveau,
et nous serons préparés à la gloire du Royaume.
Sois béni pour les siècles des siècles.

Cantique 48-06 (du recueil Alléluia)

Seigneur, que je reste en ta paix