Vendredi 12 Février 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 3

Du Seigneur vient le salut

 
2
Seigneur, qu’ils sont nombreux mes adversaires,
 
 
nombreux à se lever contre moi,
 
3
nombreux à déclarer à mon sujet :
 
 
« Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »

 
4
Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
 
 
ma gloire, tu tiens haute ma tête.
 
5
À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
 
 
il me répond de sa montagne sainte.

 
6
Et moi, je me couche et je dors ;
 
 
je m’éveille : le Seigneur est mon soutien.
 
7
Je ne crains pas ce peuple nombreux
 
 
qui me cerne et s’avance contre moi.

 
8
Lève-toi, Seigneur !
 
 
Sauve-moi, mon Dieu !
 
 
Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire ;
 
 
les méchants, tu leur brises les dents.

 
9
Du Seigneur vient le salut ;
 
 
vienne ta bénédiction sur ton peuple !

Lectures du jour

Commentaire

Et la jungle du monde deviendra jardin fertile.

Nos comportements doivent être conformes à ce que nous disons !
Bien plus : conformes aux valeurs que nous portons et que Dieu a placées en nous.
Agir et nous comporter de manière injuste consiste à défigurer ce qu’il y a de Dieu en nous. C’est défigurer Dieu. Et Dieu défiguré n’est plus reconnu par les hommes. Ils ne le verront plus, ils ne le trouveront plus ! Alors tout redevient comme avant le début du monde, quand tout était confus et indistinct. Mettrait-on en échec la révélation du Dieu qui crée et répare ?
Par le baptême nous affirmons : toi, fille ou garçon, femme ou homme, tel que tu es, tu es aimé(e) de Dieu.
Nul ne peut le remettre en cause. Ni ceux qui exploitent les enfants comme des esclaves, ni ceux qui vendent et achètent les femmes comme des objets…
Le baptême, c’est une révolte et un combat, ce sont les actes qui en naissent.
Rien qu’avec le baptême, nous avons de quoi non seulement revendiquer et protester, mais affirmer la valeur de l’être humain comme une donnée qui ne se discute et ne se négocie pas.
Rien qu’avec le baptême, nous avons de quoi changer le monde parce que Dieu nous exhorte à rappeler que c’est lui qui le fonde. C’est fait. Sur la croix. Définitivement.
Ce sont ces paroles du prophète que Jésus a enseignées (vv. 6-8) parce qu’elles étaient encore vivantes de son temps et qu’elles le seront toujours. Quand elles sont portées, endossées, vécues, accomplies, Dieu apparaît. L’homme apparaît.

Sujets de prière

Oraison

Dieu notre Père,
le Christ Jésus, premier-né d’une multitude de frères et de sœurs,
a porté la douleur de ceux qui souffrent
et ceux qui sont méprisés:
pardonne notre indifférence,
rends-nous attentifs aux besoins des autres,
de sorte que notre jeûne pendant ce Carême
soit une victoire sur l’égoïsme
et notre participation à ton amour.
Sois béni maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 44-02 (du recueil Alléluia)

Seigneur, je t'abandonne