lundi 12 avril 2021

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 84 (83)

Heureux les habitants de ta maison

 
2
De quel amour sont aimées tes demeures,
 
 
Seigneur, Dieu de l’univers !

 
3
Mon âme s’épuise à désirer
 
 
   les parvis du Seigneur ; *
 
 
mon cœur et ma chair sont un cri
 
 
   vers le Dieu vivant !

 
4
L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
 
 
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
 
 
tes autels, Seigneur de l’univers,
 
 
mon Roi et mon Dieu !

 
5
Heureux les habitants de ta maison :
 
 
ils pourront te chanter encore !
 
6
Heureux les hommes dont tu es la force :
 
 
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

 
7
Quand ils traversent la vallée de la soif,
 
 
   ils la changent en source ; *
 
 
de quelles bénédictions la revêtent
 
 
   les pluies de printemps !

 
8
Ils vont de hauteur en hauteur,
 
 
ils se présentent devant Dieu à Sion.

 
9
Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
 
 
écoute, Dieu de Jacob.
 
10
Dieu, vois notre bouclier,
 
 
regarde le visage de ton messie.

 
11
Oui, un jour dans tes parvis
 
 
en vaut plus que mille.

 
 
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
 
 
   dans la maison de mon Dieu, *
 
 
plutôt que d’habiter
 
 
   parmi les infidèles.

 
12
Le Seigneur Dieu est un soleil,
 
 
   il est un bouclier ; *
 
 
le Seigneur donne la grâce,
 
 
   il donne la gloire.

 
 
Jamais il ne refuse le bonheur
 
 
à ceux qui vont sans reproche.

 
13
Seigneur, Dieu de l’univers,
 
 
heureux qui espère en toi !

Lectures du jour


Épître aux Colossiens, Chap. 1, v. 15-29

15
Le Christ est l'image du Dieu qu'on ne peut voir. Il est le Fils premier-né au-dessus de toutes les choses créées.
16
En effet, c'est en lui que Dieu a tout créé dans les cieux et sur la terre : les choses qu'on voit et celles qu'on ne voit pas, les forces et les esprits qui ont autorité et pouvoir. Tout est créé par lui et pour lui.
17
Le Christ existe avant toute chose, et tout ce qui existe ne tient que par lui.
18
C'est lui qui est la tête du corps, c'est-à-dire de l'Église. Il est le commencement, celui qui, le premier, s'est levé de la mort, pour être le premier de tous, toujours et partout.
19
Oui, Dieu a voulu habiter totalement dans son Fils,
20
et il a voulu tout réconcilier avec lui, par son Fils et pour son Fils. Par le sang que son Fils a versé sur la croix, Dieu a fait la paix sur la terre et dans les cieux.
21
Vous, autrefois, vous étiez des étrangers pour Dieu, vous étiez ses ennemis. En effet, vous pensiez à faire le mal et vous le faisiez !
22
Mais maintenant, Dieu vous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils, qui a souffert dans son corps humain. Alors vous pouvez vous présenter devant Dieu en étant saints, purs et sans faute.
23
Mais vous devez rester solides et forts dans la foi. Ne vous éloignez pas de la Bonne Nouvelle : elle est notre espérance. Vous l'avez entendue, on l'a annoncée à tout ce qui existe sous le ciel, et moi, Paul, je suis devenu le serviteur de cette Bonne Nouvelle.
24
Maintenant, je suis heureux de souffrir pour vous. En effet, dans mon corps, je continue à participer aux souffrances du Christ pour son corps, c'est-à-dire pour l'Église.
25
Je suis devenu le serviteur de l'Église, pour faire le travail que Dieu m'a demandé : je dois vous annoncer la parole de Dieu tout entière.
26
Cette Parole, c'est le mystère caché à toutes les générations depuis toujours. Maintenant, Dieu l'a montré clairement à ceux qui lui appartiennent.
27
Il a voulu leur faire connaître la grandeur de ce mystère et sa richesse, pour tous les peuples. Ce mystère, le voici : le Christ est au milieu de vous, et par lui, vous espérez participer à la gloire de Dieu.
28
C'est ce Christ que nous annonçons. Nous donnons à chacun des conseils et un enseignement avec toute la sagesse possible, pour que tous deviennent adultes dans le Christ.
29
C'est pourquoi je travaille et je lutte avec la force du Christ qui agit en moi avec puissance.

Commentaire

First things first!

L’essentiel d’abord! Le Christ d’abord et avant tout, lui qui incarne le Dieu vivant pour nous, et l’homme accompli pour Dieu. La figure dynamique en qui la vie du croyant, l’Eglise, l’univers entier trouvent sens et perspective. Lui qui montre, au prix de sa vie, dans l’éclat de sa gloire, les chemins de la paix.
Et c’est fait, c’est acquis. Il n’y a pas à conquérir ce que Dieu a déjà donné! Seulement à le reconnaître, à se l’approprier.
Pas si simple… Il faut pour cela que le croyant - l’Eglise - résiste à la tentation de chercher son salut sur d’autres chemins (que l’apôtre ne nomme pas encore). Tout le poids, toute l’autorité de son ministère ne sont pas de trop pour enclencher ce signal d’alerte, appuyer cet avertissement!
Dans nos vies personnelles et ecclésiales aussi, il est facile de s’écarter du Christ, d’être tenté d’emprunter à côté, en plus, en complément, d’autres voies qui nous paraissent porteuses d’espoir et d’avenir.
Le «phare christique» court constamment le risque de voir sa lumière ‘majorée’, donc diluée, voire dissoute par d’autres «lumières» plus proches semble-t-il, plus attirantes, clinquantes et somme toute moins exigeantes …
Peut-on être plus précis?

Sujets de prière

Cantique 34-10 (du recueil Alléluia)

Alléluia ! Le grand combat...