Mardi 12 Avril 2016

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Mardi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 32 (31)

Tu as enlevé ma faute

 
1
Heureux l’homme dont la faute est enlevée, *
 
 
et le péché remis !
 
2
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense, *
 
 
dont l’esprit est sans fraude !

 
          ~

 
3
Je me taisais et mes forces s’épuisaient
 
 
   à gémir tout le jour : †
 
4
ta main, le jour et la nuit,
 
 
   pesait sur moi ; *
 
 
ma vigueur se desséchait
 
 
   comme l’herbe en été.

 
5
Je t’ai fait connaître ma faute,
 
 
   je n’ai pas caché mes torts. †
 
 
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
 
 
   en confessant mes péchés. » *
 
 
Et toi, tu as enlevé
 
 
   l’offense de ma faute.

 
6
Ainsi chacun des tiens te priera
 
 
   aux heures décisives ; *
 
 
même les eaux qui débordent
 
 
   ne peuvent l’atteindre.

 
7
Tu es un refuge pour moi,
 
 
   mon abri dans la détresse ; *
 
 
de chants de délivrance,
 
 
   tu m’as entouré.

 
          ~

 
8
« Je vais t’instruire, te montrer la route à suivre, *
 
 
   te conseiller, veiller sur toi.

 
9
N’imite pas les mules et les chevaux
 
 
   qui ne comprennent pas, †
 
 
qu’il faut mater par la bride et le mors, *
 
 
   et rien ne t’arrivera. »

 
10
Pour le méchant, douleurs sans nombre ; *
 
 
mais l’amour du Seigneur entourera
 
 
   ceux qui comptent sur lui.

 
11
Que le Seigneur soit votre joie !
 
 
   Exultez, hommes justes ! *
 
 
Hommes droits, chantez votre allégresse !

Lectures du jour

Commentaire

Pour vivre heureux, vivons ouverts !

Ces chrétiens dispersés, en petits groupes isolés dans l’immense Empire et ses vastes provinces, voilà qu’ils doivent vivre ce qu’on appellerait aujourd’hui «la transparence» ! Tout le contraire de la prudence, du «vivons cachés», des comportements de sécurité élémentaire lorsqu’on est une minorité dont les autres se méfient.

Rejeter le mensonge et l’hypocrisie, renoncer à la méchanceté, renoncer à attaquer lorsqu’on se sent attaqué, c’est faire preuve d’une ouverture hors norme, anormale ! Elle ne vient pas toute seule, elle a besoin d’être nourrie, alimentée, entretenue, de s’appuyer sur quelque chose.
La lettre l’exprime par deux images : le lait dont a besoin le nouveau-né (et qu’il sait réclamer !) et la pierre. Celle où prendre appui et celle que l’on devient dans la construction de la communauté : appuyez-vous les uns (sur) les autres !

Et la force est donnée pour autant qu’on lui fasse confiance. Les vieux textes des prophètes et des psaumes sur «la pierre» le disaient déjà : le point de repère posé par Dieu, si on ne le choisit pas, on le rejette – et on le regrette ! Vous avez, vous croyant, la capacité de faire ce choix. Cela vous donne le vertige ? Comme s’il comprenait vos craintes, l’apôtre rappelle que, d’abord, c’est Dieu qui vous a choisi(e). Vous n’avez pas besoin de chercher à l’expliquer, vous êtes accueilli(e). Accueillez cet accueil, buvez-en comme du lait.

Sujets de prière

Oraison

Dieu de miséricorde,
tu as édifié ton Eglise
sur le fondement des apôtres et des prophètes,
Jésus étant lui-même la pierre angulaire;
donne-nous de trouver dans leur témoignage
la cohésion et l’unité
qui fasse de nous un temple saint à ta gloire,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 118 (du recueil Alléluia)

Célébrez Dieu, rendez-lui grâce (str.5)