Mardi 11 Septembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 102 (101), 19-29

Ils passent. Tu demeures

 
19
Que cela soit écrit pour l’âge à venir,
 
 
et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
 
20
« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ;
 
 
du ciel, il regarde la terre
 
21
pour entendre la plainte des captifs
 
 
et libérer ceux qui devaient mourir. »

 
22
On publiera dans Sion le nom du Seigneur
 
 
et sa louange dans tout Jérusalem,
 
23
au rassemblement des royaumes et des peuples
 
 
qui viendront servir le Seigneur.

 
          ~

 
24
Il a brisé ma force en chemin,
 
 
réduit le nombre de mes jours.
 
25
Et j’ai dit : « Mon Dieu,
 
 
ne me prends pas au milieu de mes jours ! »

 
 
Tes années recouvrent tous les temps : †
 
26
autrefois tu as fondé la terre ;
 
 
le ciel est l’ouvrage de tes mains.

 
27
Ils passent, mais toi, tu demeures : †
 
 
ils s’usent comme un habit, l’un et l’autre ;
 
 
tu les remplaces comme un vêtement.

 
28
Toi, tu es le même ;
 
 
tes années ne finissent pas.
 
29
Les fils de tes serviteurs trouveront un séjour,
 
 
et devant toi se maintiendra leur descendance.

Lectures du jour

Commentaire

A l’heure de la retraite

Voici l’heure du passage de témoin. Ce récit peut servir à marquer clairement le passage de pouvoir entre le juge et le roi ; ou mettre en avant les mérites de Samuel – histoire de faire ressortir les égarements de certains rois dont l’attitude sera répréhensible – ou peut-être cacher la conduite infâme de ses fils (1 Sam 8,1-3).
Quoi qu’il en soit, nous pouvons laisser le texte inspirer les diverses occasions où nous avons à passer le témoin. Car dans nos dynamiques de vie, ce passage-là n’est souvent pas facile à vivre ; serait-il possible de l’adoucir pour l’assumer au mieux ?
L’expression « marcher devant vous » est une belle manière d’évoquer sa mission et celle du roi. Qui suppose aller de l’avant, frayer le chemin, enlever les obstacles. Dans nos vies, parfois, quelqu’un marche devant nous, parfois nous marchons devant d’autres. Un homme très âgé a été bouleversé d’entendre son fils lui dire : « Papa, bien sûr que tu es utile, tu marches devant moi. »
Samuel sait se reconnaître en fin de course. Avec solennité, il est prêt à laisser la place au suivant. Mais auparavant, il demande décharge et se dit prêt à réparer d’éventuelles erreurs. Bien sûr, le langage est stéréotypé, mais il y a tout de même du contenu : se déclarer prêt à entendre de possibles reproches et à réparer ce qui se peut, voici une belle manière de prendre congé.
Samuel a su écouter Dieu, il sait aussi écouter les gens de son peuple ! Pour sûr, il s’en ira en paix.

Sujets de prière

Oraison

Dieu immortel
que nos yeux ne peuvent voir,
donne-nous de te contempler par la foi
pour que nous puissions tenir ferme
dans les tentations et les épreuves de la vie;
qu’ainsi, après avoir accompli
ta volonté sur la terre,
nous puissions nous réjouir dans ton Royaume
où nous te verrons face à face;
exauce-nous pour l’amour de Jésus-Christ,
notre Seigneur.

Cantique 53-02 (du recueil Alléluia)

Chaque jour de ma vie