lundi 11 septembre 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 81 (80)

Si mon peuple m’écoutait

 
2
Criez de joie pour Dieu, notre force,
 
 
acclamez le Dieu de Jacob.

 
3
Jouez, musiques, frappez le tambourin,
 
 
la harpe et la cithare mélodieuse.
 
4
Sonnez du cor pour le mois nouveau,
 
 
quand revient le jour de notre fête.

 
5
C’est là, pour Israël, une règle,
 
 
une ordonnance du Dieu de Jacob ;
 
6
Il en fit, pour Joseph, une loi
 
 
quand il marcha contre la terre d’Égypte.

 
 
J’entends des mots qui m’étaient inconnus : †
 
7
« J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
 
 
ses mains ont déposé le fardeau.

 
8
« Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; †
 
 
je répondais, caché dans l’orage,
 
 
je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

 
9
« Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
 
 
vas-tu m’écouter, Israël ?
 
10
Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
 
 
tu ne serviras aucun dieu étranger.

 
11
« C’est moi, le Seigneur ton Dieu, †
 
 
qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
 
 
Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

 
12
« Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
 
 
Israël n’a pas voulu de moi.
 
13
Je l’ai livré à son cœur endurci :
 
 
qu’il aille et suive ses vues !

 
14
« Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
 
 
Israël, s’il allait sur mes chemins !
 
15
Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
 
 
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

 
16
« Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
 
 
tel serait leur sort à jamais !
 
17
Je le nourrirais de la fleur du froment,
 
 
je le rassasierais avec le miel du rocher ! »

Lectures du jour


Deuxième épître aux Corinthiens, Chap. 4, v. 13-18

13
Les Livres Saints disent: "J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé."La même foi nous fait agir. Nous croyons, nous aussi, et c'est pourquoi nous parlons.
14
Oui, nous le savons: Dieu a réveillé le Seigneur Jésus de la mort. Il nous réveillera, nous aussi, avec Jésus et il nous placera avec vous, auprès de lui.
15
Tout ce qui arrive, c'est pour vous. De cette façon, puisque les bienfaits de Dieu se répandent de plus en plus, vous serez toujours plus nombreux à le remercier et à lui rendre gloire tous ensemble.
16
C'est pourquoi nous ne sommes pas découragés. Et même si notre corps s'use petit à petit, ce qui est au fond de nous devient chaque jour nouveau.
17
Oui, nos souffrances actuelles sont légères et durent peu de temps, mais elles nous préparent une gloire extraordinaire. Cette gloire dure toujours et elle est beaucoup plus grande que nos souffrances.
18
Nous, nous ne cherchons pas ce qu'on peut voir, nous cherchons les choses qu'on ne voit pas. En effet, ce qu'on peut voir ne dure pas longtemps, mais les choses qu'on ne voit pas durent toujours.

Commentaire

Ne vous fiez pas aux apparences !

Nous voilà devant un texte qui met en avant tous les contrastes de la réalité !
Bien sûr, l’Evangile est clair et évident pour Paul, mais il faut l’Esprit pour le comprendre, et ceux qui en parlent ne sont que fragiles et mortels, et ceux qui écoutent pas toujours réceptifs à l’Esprit. Bien sûr, le fait même de parler met parfois en danger. Bien sûr, c’est la puissance de Dieu et non la propre force de persuasion des apôtres qui « manifestera la gloire du Christ ».
Il n’en reste pas moins que le résultat n’est pas à la hauteur des efforts déployés par les apôtres.
Cependant, Paul ne veut pas se décourager. Sa conviction est que ce n’est qu’en apparence qu’il semble mis en échec. Ce qui vit en lui, qui n’est pas visible, se renouvelle constamment. Les accusations et les dangers de mort ne font pas le poids par rapport à la gloire de Dieu qui est le but ultime, et dont il vit déjà intérieurement.

Dire l’Evangile avec des mots humains, peut-être bien maladroitement, mais les dire en laissant transparaître les mots que Dieu souffle à notre cœur, voilà l’enjeu de la prédication. Entendre Dieu derrière les mots humains, voilà l’enjeu de la conversion !

Sujets de prière

Oraison

Dieu qu’il est juste d’aimer par-dessus tout, multiplie en nous les dons de ta grâce; dans la mort de ton Fils, tu nous fais espérer ce que nous croyons, accorde-nous, par sa résurrection, d’atteindre ce que nous espérons.

Cantique 45-24 (du recueil Alléluia)

La grâce est joie