dimanche 11 mars 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Quatrième dimanche de Carême

Complément

Psaume

Psaume 2

« Tu es mon fils »

 
1
Pourquoi ce tumulte des nations,
 
 
ce vain murmure des peuples ?
 
2
Les rois de la terre se dressent,
 
 
les grands se liguent entre eux
 
 
 contre le Seigneur et son messie :
 
3
« Faisons sauter nos chaînes,
 
 
rejetons ces entraves ! »

 
4
Celui qui règne dans les cieux s’en amuse,
 
 
le Seigneur les tourne en dérision ;
 
5
puis il leur parle avec fureur
 
 
et sa colère les épouvante :
 
6
« Moi, j’ai sacré mon roi
 
 
sur Sion, ma sainte montagne. »

 
7
Je proclame le décret du Seigneur ! †

 
 
Il m’a dit : « Tu es mon fils ;
 
 
moi, aujourd’hui, je t’ai engendré.
 
8
Demande, et je te donne en héritage les nations,
 
 
pour domaine la terre tout entière.
 
9
Tu les détruiras de ton sceptre de fer,
 
 
tu les briseras comme un vase de potier. »

 
10
Maintenant, rois, comprenez,
 
 
reprenez-vous, juges de la terre.
 
11
Servez le Seigneur avec crainte,
 
 
rendez-lui votre hommage en tremblant.
 
12
Qu’il s’irrite et vous êtes perdus :
 
 
soudain sa colère éclatera.

 
 
Heureux qui trouve en lui son refuge !

Lectures du jour


Épître aux Hébreux, Chap. 9, v. 1-14

1
 La première alliance avait des règles pour le culte et un lieu réservé à Dieu sur la terre.
2
 Pour cela, on avait planté une tente. Dans la première partie appelée "le lieu saint", il y avait le chandelier et la table avec les pains offerts à Dieu.
3
 Puis, derrière le deuxième rideau, c'était l'autre partie de la tente. On l'appelait "le lieu très saint".
4
 Là, il y avait un autel en or pour brûler les parfums. Il y avait aussi le coffre de l'alliance tout couvert d'or. Ce coffre contenait un récipient en or rempli de manne et le bâton d'Aaron qui avait fleuri. De plus, il contenait les pierres où les paroles de l'alliance étaient gravées.
5
 Au-dessus du coffre, il y avait les statues des chérubins glorieux qui indiquaient la présence de Dieu. Leurs ailes couvraient de leur ombre le couvercle du coffre. Mais ce n'est pas le moment d'entrer dans les détails.
6
 La tente se compose donc de deux parties. Les prêtres entrent tous les jours dans la première partie de la tente pour célébrer le culte.
7
 Mais seul le grand-prêtre entre dans la deuxième partie de la tente, et seulement une fois par an. À cet endroit, il doit apporter du sang d'animal et l'offrir à Dieu, pour lui-même et pour les fautes du peuple.
8
 Voici ce que le Saint-Esprit veut montrer par là: le chemin du lieu très saint n'est pas encore ouvert, tant que la première partie de la tente existe.
9
 C'est une image pour aujourd'hui. Elle veut dire ceci: les dons et les sacrifices offerts à Dieu ne peuvent pas rendre parfait le cœur de celui qui célèbre ce culte.
10
 Ce sont seulement des règles humaines au sujet de la nourriture, de la boisson, des différents bains qui rendent pur. Ces règles étaient valables jusqu'au moment où Dieu allait changer les choses.
11
 Mais le Christ est venu comme grand-prêtre pour nous accorder les biens qui sont déjà là. Il est passé par une tente plus grande et plus parfaite. Celle-ci n'a pas été faite par des mains humaines, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à notre monde créé.
12
 Le Christ est entré une fois pour toutes dans le lieu saint, auprès de Dieu. Il n'a pas offert le sang des boucs et des jeunes taureaux, mais il a offert son sang à lui, et il nous a libérés pour toujours
13
 Selon la coutume, on répand le sang des boucs et des taureaux et les cendres d'une vache brûlée sur ceux qui ont fait une faute. Ensuite, leur corps est purifié de cette faute, et ils peuvent de nouveau célébrer le culte.
14
 Si cela est vrai, le sang du Christ doit être encore beaucoup plus puissant. En effet, par l'Esprit Saint, le Christ s'est offert lui-même à Dieu, comme une victime sans défaut. Ainsi il purifiera notre conscience abîmée par des actions qui conduisent à la mort. Alors, nous pourrons servir le Dieu vivant.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu, en ton Fils,
tu as réconcilié toute l’humanité avec toi.
Augmente en nous la foi,
afin que nous nous hâtions avec amour
au-devant des fêtes pascales.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi, Père, et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.