samedi 11 mai 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 34 (33), 12-23

Voyez, le Seigneur est bon

 
12
Venez, mes fils, écoutez-moi,
 
 
que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
 
13
Qui donc aime la vie
 
 
et désire les jours où il verra le bonheur ?

 
14
Garde ta langue du mal
 
 
et tes lèvres des paroles perfides.
 
15
Évite le mal, fais ce qui est bien,
 
 
poursuis la paix, recherche-la.

 
16
Le Seigneur regarde les justes,
 
 
il écoute, attentif à leurs cris.
 
17
Le Seigneur affronte les méchants
 
 
pour effacer de la terre leur mémoire.

 
18
Le Seigneur entend ceux qui l’appellent  :
 
 
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
 
19
Il est proche du cœur brisé,
 
 
il sauve l’esprit abattu.

 
20
Malheur sur malheur pour le juste,
 
 
mais le Seigneur chaque fois le délivre.
 
21
Il veille sur chacun de ses os :
 
 
pas un ne sera brisé.

 
22
Le mal tuera les méchants ;
 
 
ils seront châtiés d’avoir haï le juste.
 
23
Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
 
 
pas de châtiment
 
 
 pour qui trouve en lui son refuge.

Lectures du jour

1er Epitre de Pierre, 3,18 à 4,6_______________18En effet, le Christ lui-même est mort une fois pour toutes pour les péchés des êtres humains. Lui qui était innocent, il est mort pour des coupables, afin de vous conduire à Dieu. Lui, il a été tué dans son corps, mais l'Esprit Saint lui a rendu la vie. 19Alors il est allé annoncer la Bonne Nouvelle aux morts qui étaient en prison. 20Ces morts sont ceux qui ont désobéi à Dieu autrefois, quand Dieu faisait durer sa patience. C'était au moment où Noé construisait son bateau. Peu de personnes, huit en tout, sont entrées dans ce bateau et ont été sauvées à travers l'eau. 21C'est une image du baptême qui vous sauve aujourd'hui, vous aussi. Le sens du baptême n'est pas d'enlever les saletés du corps, mais de répondre à l'appel de Dieu avec une conscience pure. Le baptême vous sauve, parce que Jésus-Christ s'est levé de la mort. 22Il est monté au ciel, il est à la droite de Dieu. Maintenant, les anges et les esprits qui ont du pouvoir et de la puissance sont sous son autorité. 1Le Christ a souffert dans son corps. Alors, vous aussi, soyez sûrs d'une chose : le chrétien qui souffre dans son corps a laissé le péché. Pour vous, cette pensée doit être une arme de combat. 2Pendant le temps qui vous reste à vivre sur la terre, ne suivez pas les mauvais désirs humains, mais suivez la volonté de Dieu. 3Oui, autrefois, vous avez trop souvent voulu faire comme ceux qui ne connaissent pas Dieu. Vous vous conduisiez n'importe comment, vous étiez jaloux, ivrognes. Vous mangiez trop, vous buviez trop, vous adoriez les faux dieux, ce qui est une chose horrible. 4Maintenant, ces gens-là sont surpris. Vous n'allez plus avec eux, vous ne participez plus à leur vie qui déborde d'actions honteuses, et ils vous insultent. 5Mais ils rendront compte de leurs actes à Dieu, qui est prêt à juger les vivants et les morts. 6C'est pour cela que la Bonne Nouvelle a été annoncée même aux morts. Ils ont été jugés selon ce qu'ils ont fait, comme tous les humains. Mais maintenant, grâce à l'Esprit Saint, ils peuvent vivre selon Dieu.

Commentaire

A la croisée des mondes

On peut lire ce passage avec un esprit comptable : quelle quantité de souffrances et quel type de sang fallait-il pour apaiser la colère de Dieu contre les péchés des humains ?
D’un tel Dieu comptable, je suis ‘athée’.

Car dans ces mots d’autrefois, j’entends que Jésus a été humain jusqu’au bout. Mortel, il est resté lucide sur les failles et les fragilités des humains ; il est resté proche des victimes de toute exclusion et des gens emprisonnés dans leurs schémas de pensée ; il est resté confiant en Dieu, donc capable d’espérer que tout être humain - en tout temps et en tout lieu - peut accéder à la vie.

De cette espérance, notre baptême est porteur.
Non pas l’acte du baptême en lui-même: aucun rite humain n’a de portée « magique ». Mais le sens que nous lui donnons.

Représentante d’un élément à la fois indispensable à la vie et capable de donner la mort, l’eau du baptême nous rappelle notre condition humaine. Fragiles, vulnérables, corruptibles, nous sommes mortels. Et pourtant appelés à la vie, devant Dieu et au milieu des autres, à la suite de Jésus.
Pour exprimer cette puissance de vie, l’apôtre explore les mondes du visible et de l’invisible, les mondes de l’histoire et des mythes, les mondes d’hier et de demain. Ces mondes se bousculent dans notre aujourd’hui : quelle que soit l’image qui nous trouble, nous sommes invités à vivre en Christ, avec confiance, et à sa manière.

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui renouvelles par les eaux du baptême
ceux qui croient en toi,
protège leur naissance dans le Christ:
qu’ils repoussent tous les assauts du mal
et demeurent fidèles à ta bénédiction,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 43-06 (du recueil Alléluia)

Mon Dieu, mon Père