vendredi 11 mai 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Vendredi de la sixième semaine

Complément

Psaume

Psaume 98 (97)

La terre a vu la victoire de Dieu

 
1
Chantez au Seigneur un chant nouveau,
 
 
car il a fait des merveilles ;
 
 
par son bras très saint, par sa main puissante,
 
 
il s’est assuré la victoire.

 
2
Le Seigneur a fait connaître sa victoire
 
 
et révélé sa justice aux nations ;
 
3
il s’est rappelé sa fidélité, son amour,
 
 
en faveur de la maison d’Israël ;
 
 
la terre tout entière a vu
 
 
la victoire de notre Dieu.

 
4
Acclamez le Seigneur, terre entière,
 
 
sonnez, chantez, jouez ;
 
5
jouez pour le Seigneur sur la cithare,
 
 
sur la cithare et tous les instruments ;
 
6
au son de la trompette et du cor,
 
 
acclamez votre roi, le Seigneur !

 
7
Que résonnent la mer et sa richesse,
 
 
le monde et tous ses habitants ;
 
8
que les fleuves battent des mains,
 
 
que les montagnes chantent leur joie,
 
9
à la face du Seigneur, car il vient
 
 
 pour gouverner la terre, *
 
 
pour gouverner le monde avec justice
 
 
 et les peuples avec droiture !

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 7, v. 31-39

31
Pourtant, dans la foule, beaucoup de gens croient en lui. Ils disent : " Quand le Messie viendra, est-ce qu'il fera plus de signes étonnants que cet homme-là ? "
32
Les Pharisiens entendent tout ce que la foule dit de Jésus, à voix basse. Alors les chefs des prêtres et les Pharisiens envoient les gardes du temple.
33
Jésus dit : " Je suis encore avec vous pour peu de temps. Ensuite j'irai retrouver celui qui m'a envoyé.
34
Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, parce que vous ne pouvez pas aller là où je vais. "
35
Alors les Juifs se demandent entre eux : " Où va-t-il aller ? À un endroit où nous ne pourrons pas le trouver ? Est-ce qu'il va aller chez les Juifs qui vivent parmi les Grecs ? Est-ce qu'il va enseigner aux Grecs ?
36
Il nous a dit : "Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas. Vous ne pouvez pas aller là où je vais." Qu'est-ce que ces paroles veulent dire ? "
37
Le dernier jour de la fête est le plus important. Ce jour-là Jésus, debout, dit d'une voix forte : " Si quelqu'un a soif, il peut venir à moi et boire.
38
Celui qui croit en moi, "des fleuves d'eau couleront de son cœur, et cette eau donne la vie". On lit cela dans les Livres Saints. "
39
Par ces mots, Jésus parle de l'Esprit de Dieu. Ceux qui croient en Jésus vont recevoir cet Esprit, mais, à ce moment-là, l'Esprit Saint n'est pas encore venu. En effet, Dieu n'a pas encore montré la gloire de Jésus.

Commentaire

Nos soifs et la source

Ce qui engendre la perplexité des uns devient, pour d’autres, le point de départ de la foi. Celle-ci en reste, il est vrai, à un stade encore embryonnaire et devra bientôt affronter « la glorification » annoncée, la croix. Il faudra que ces « apprentis croyants » comprennent que le départ de Jésus contribuera à leur plus grand bénéfice spirituel. Son voyage de retour vers le Père marquera en effet l’accomplissement des promesses des prophètes : l’Esprit de Dieu sera répandu sur la terre.

Dans notre texte d’aujourd’hui, Jésus se compare à de l’eau : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. » Jésus nous invite à désaltérer notre soif, notre soif de vie, notre soif de communauté, notre soif d’amour, notre soif du sens pour notre vie, notre soif de Dieu.
Contrairement à ses paroles sur le pain, la perspective change. Lorsqu’il parle de l’eau vive, Jésus ne parle pas que de lui, mais également de nous. Car nous pouvons, nous aussi, devenir des sources d’eau vive : « Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur. »

Nous, des sources d’eau vive ?
Oui, remplis de cette eau vivante, remplis de notre foi en Jésus, nous pouvons devenir des sources pour les autres. Nous pouvons consoler, encourager, donner de l’espérance et de la joie. Car cette eau

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
étends ta protection sur le troupeau dont tu es le Berger ;
ne nous laisse pas au pouvoir de l’Ennemi ;
accomplis la promesse d’être avec nous
tous les jours jusqu’à la fin,
pour que nous puissions confesser et adorer ton saint nom,
aux siècles des siècles.

Cantique 49-12 (du recueil Alléluia)

Reflet de l'éternité