lundi 11 mai 2015

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi de la sixième semaine

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 7, v. 1-13

1
Après cela, Jésus continue à aller dans toute la Galilée. En effet, il ne veut pas aller en Judée, parce que les chefs juifs cherchent à le faire mourir.
2
C'est bientôt la fête juive des Huttes.
3
Les frères de Jésus lui disent : " Quitte la région et va en Judée, ainsi tes disciples aussi pourront voir les actions que tu fais !
4
Quand on veut être connu, on ne cache pas ce qu'on fait. Tu fais de grandes choses, alors, montre-toi au monde ! "
5
En effet, même les frères de Jésus ne croient pas en lui.
6
Mais Jésus leur répond : " Pour moi, ce n'est pas encore le bon moment, pour vous, c'est toujours le bon moment.
7
Le monde ne peut pas vous détester. Moi, il me déteste parce que j'affirme que ses actions sont mauvaises.
8
Vous, allez à la fête. Moi, je ne vais pas à cette fête, parce que pour moi, le bon moment n'est pas encore arrivé. "
9
Jésus leur dit cela et il reste en Galilée.
10
Mais quand ses frères sont partis à la fête, Jésus y va, lui aussi, sans se montrer, en secret.
11
Pendant la fête, des chefs juifs cherchent Jésus. Ils demandent : " Où est-il ? "
12
Dans la foule, les gens discutent beaucoup de lui. Les uns disent : " C'est quelqu'un de bien. " D'autres disent : " Non, il trompe les gens. "
13
Mais personne n'ose parler de lui à haute voix, parce qu'ils ont peur de leurs chefs.

Commentaire

C'est l'heure

Par deux fois, la famille de Jésus lui demande fermement de se manifester. Par deux fois, elle se fait rabrouer fermement. Mais par deux fois aussi, Jésus finit par céder aux demandes qui lui sont adressées. Ce double paradoxe nous est rapporté à deux moments-clefs de l'évangile : au début de son ministère public à Cana et lors de sa montée finale à Jérusalem. Ce que Jésus refuse, ce n'est pas de se manifester, il le fera à bien des reprises. Mais il refuse que ces manifestations ne concourent pas au service de l'ultime manifestation du don de Dieu. Elles ne doivent en rien éclipser l'heure de l'élévation. Elles ne peuvent se comprendre que par elle. Or cette heure est l'heure du dépouillement et du don, non celle de la conquête du pouvoir à laquelle les frères de Jésus aspirent. Là où ses frères ne voient qu'un tapis de roses vers le pouvoir suprême, Jésus sait que la haine l'accompagne dans sa route, comme les ténèbres ne cessent d'entourer la lumière.
Bien que Jésus se rende à Jérusalem incognito, sa présence ne peut rester longtemps inaperçue. Ne serait-ce que parce qu'elle provoque la discussion et qu'elle invite au débat. Sans doute est-ce là un signe des plus clairs pour distinguer la présence de Jésus, même 2000 ans après.

Oraison

Dieu Tout-Puissant,
à qui tous les cœurs sont ouverts, tous les désirs connus,
et à qui nul secret n’est caché,
purifie les pensées et les affections de nos cœurs,
par ton Saint-Esprit,
afin que nous puissions t’aimer parfaitement,
et magnifier dignement ton saint nom,
par Jésus-Christ, notre Seigneur

Cantique 31-09 (du recueil Alléluia)

Comment te reconnaître