Lundi 11 Juillet 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 34 (33), 2-11

Voyez, le Seigneur est bon

 
2
Je bénirai le Seigneur en tout temps,
 
 
sa louange sans cesse à mes lèvres.
 
3
Je me glorifierai dans le Seigneur :
 
 
que les pauvres m’entendent et soient en fête !

 
4
Magnifiez avec moi le Seigneur,
 
 
exaltons tous ensemble son nom.
 
5
Je cherche le Seigneur, il me répond :
 
 
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

 
6
Qui regarde vers lui resplendira,
 
 
sans ombre ni trouble au visage.
 
7
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
 
 
il le sauve de toutes ses angoisses.

 
8
L’ange du Seigneur campe à l’entour
 
 
pour libérer ceux qui le craignent.
 
9
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
 
 
Heureux qui trouve en lui son refuge !

 
10
Saints du Seigneur, adorez-le :
 
 
rien ne manque à ceux qui le craignent.
 
11
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
 
 
qui cherche le Seigneur
 
 
 ne manquera d’aucun bien.

 
          ~

Lectures du jour

Commentaire

Se vacciner contre la peur et le défaitisme

Le roi d’Assyrie menace Jérusalem assiégée et ses émissaires incitent les défenseurs à capituler. Au reçu de leur rapport, Ezékias prend le deuil et envoie consulter le prophète Esaïe avec une déclaration de confession des péchés et une mission d’intercession pour que Dieu ne laisse pas impuni ce souverain arrogant aux propos blasphémateurs.

S’ensuit un intense trafic de messages (de courriels !) entre Esaïe et Ezékias, celui-ci et les assiégeants de sa ville, Sennakérib – informé entre-temps par son service de renseignement des menées égyptiennes – et son adjudant.
Il débouche sur une nouvelle proclamation intimidante du roi d’Assyrie : « Tu as vu ce que j’ai fait aux autres rois, et leurs dieux protecteurs n’y ont rien pu… »

Nouvelle démarche « spirituelle » d’Ezékias : une prière, qu’il fait personnellement.
Cette scène qui montre Ezékias se rendant au temple et déployant la lettre de Sennakérib devant l’Eternel pour prendre celui-ci à témoin de l’outrage fait par l’Assyrien à sa Toute-Puissance est admirable.
C’est une confession de foi en l’autorité de Dieu sur tout l’univers physique et politique. Cette prière, une protestation d’orthodoxie (« Les dieux des nations ne sont que de pierre et de bois », v. 19-20), résonne comme une autosuggestion de la méthode Coué.
C’est pourtant dans la prière – et l’apaisement qu’elle procure enfin – que les idées les plus simples, celles auxquelles nous sommes accoutumés en temps normal, nous apparaissent comme des évidences renouvelées. Et le courage revient, qui pousse à l’action redoutée.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
qui veux que tous les hommes soient sauvés
et parviennent à la connaissance de la vérité,
délivre-nous de toutes les ruses de l’ennemi
et donne-nous de te connaître,
toi le seul vrai Dieu,
et Celui que tu as envoyé,
Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 116 (du recueil Alléluia)

J'aime mon Dieu