lundi 11 janvier 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 42 (41)

Mon âme a soif de Dieu

 
2
Comme un cerf altéré
 
 
   cherche l’eau vive, *
 
 
ainsi mon âme te cherche
 
 
   toi, mon Dieu.

 
3
Mon âme a soif de Dieu,
 
 
   le Dieu vivant ; *
 
 
quand pourrai-je m’avancer,
 
 
   paraître face à Dieu ?

 
4
Je n’ai d’autre pain que mes larmes,
 
 
   le jour, la nuit, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

 
5
Je me souviens,
 
 
   et mon âme déborde : *
 
 
en ce temps-là,
 
 
   je franchissais les portails !

 
 
Je conduisais vers la maison de mon Dieu
 
 
   la multitude en fête, *
 
 
parmi les cris de joie
 
 
   et les actions de grâce.

6
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

 
          ~

 
7
Si mon âme se désole,
 
 
   je me souviens de toi, *
 
 
depuis les terres du Jourdain et de l’Hermon,
 
 
   depuis mon humble montagne.

 
8
L’abîme appelant l’abîme
 
 
   à la voix de tes cataractes, *
 
 
la masse de tes flots et de tes vagues
 
 
   a passé sur moi.

 
9
Au long du jour, le Seigneur
 
 
   m’envoie son amour ; *
 
 
et la nuit, son chant est avec moi,
 
 
   prière au Dieu de ma vie.

 
10
Je dirai à Dieu, mon rocher :
 
 
   « Pourquoi m’oublies-tu ? *
 
 
Pourquoi vais-je assombri,
 
 
   pressé par l’ennemi ? »

 
11
Outragé par mes adversaires,
 
 
   je suis meurtri jusqu’aux os, *
 
 
moi qui chaque jour entends dire :
 
 
   « Où est-il ton Dieu ? »

12
Pourquoi te désoler, ô mon âme,
 
 
   et gémir sur moi ? *
 
 
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
 
 
   il est mon sauveur et mon Dieu !

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 46, v. 1-13

1
Le dieu Bel est courbé, le dieu Nébo est tombé. Leurs statues sont placées sur des bœufs. Autrefois, on les portait bien haut dans les cérémonies. Maintenant, c’est une lourde charge pour les animaux épuisés.
2
Les dieux sont courbés, ils sont tombés tous ensemble. Ils n’ont pas pu sauver leurs statues, ils partent eux-mêmes en déportation.
3
Écoutez-moi, gens d’Israël, vous, le reste du peuple de Jacob. J’ai pris soin de vous depuis votre naissance. Je vous ai portés depuis que vous êtes venus au monde.
4
Je resterai le même jusqu’à votre vieillesse. Je vous porterai jusqu’à ce que vous ayez les cheveux blancs. C’est moi qui vous ai faits, c’est moi qui vous porterai. Oui, je prendrai soin de vous et je vous sauverai.
5
À qui pouvez-vous me comparer? Qui peut être égal à moi? À qui est-ce que je ressemble?
6
Certains sortent beaucoup d’or de leur poche. Ils pèsent l’argent dans une balance. Ils demandent à un fondeur de leur fabriquer un dieu. Ensuite, ils s’inclinent devant ce dieu et ils l’adorent.
7
Puis ils le mettent sur leur épaule, ils le transportent et ils le placent quelque part. Ils fixent la statue, et elle ne bouge plus. Si quelqu’un crie vers le dieu, celui-ci ne répond pas. Dans le malheur, il ne sauve personne.
8
Souvenez-vous de cela et reprenez courage! Pensez-y, gens infidèles!
9
Rappelez-vous le passé, les événements d’autrefois. C’est moi qui suis Dieu, et il n’y en a pas d’autre. Il n’y a pas de Dieu comme moi.
10
Depuis le commencement, j’ai annoncé ce qui devait arriver. Longtemps à l’avance, j’ai prédit ce qui ne s’est pas encore passé. Je dis: mon projet se réalisera. Tout ce que je veux, je le fais.
11
De très loin, de l’est, j’appelle un homme puissant comme un aigle. C’est lui qui réalisera mes projets. Ce que je dis, je le fais. Le projet que j’ai formé, je le réalise.
12
Écoutez-moi, vous qui avez la tête dure, vous qui êtes si loin de ce qui est juste!
13
Je fais venir ma justice, elle n’est plus loin.La libération est proche.Je l’apporte moi-même à Sion. Oui, je donne à Israël quelque chose de magnifique.

Commentaire

L’espérance de Dieu

La sécurité est donc ailleurs.
Nos idéologies, nos manières de voir et de faire, la façon de construire nos dieux provisoires, tout cela finira sur le dos des bêtes de somme, car ce sont des charges pesantes dont la lourdeur est directement proportionnelle à leur faiblesse et à leur inefficacité.
Le Dieu d’Esaïe propose la miséricorde.
A la place de nos idolâtries et de notre confiance dans les choses, les objets et les convoitises de confort que nous offrent les systèmes humains, Dieu réclame sa place.
Non pas pour devenir une religion ou une idéologie alternative dans un monde rempli de dieux, mais pour offrir salut et délivrance.
Voilà ce qui identifie le Dieu de la Bible: c’est le Dieu qui libère, le Dieu qui sauve. C’est l’histoire de la rencontre entre les êtres humains et Dieu. L’histoire d’un Dieu qui a un but, d’un Dieu qui a pour objectifs l’espérance et la confiance. Un véritable projet pour l’humanité!
Avoir la foi, c’est croire que le projet de Dieu se réalise: et que Dieu est un Dieu d’espérance, et pas un Dieu d’illusions.
Nos idolâtries guettent notre liberté et emprisonnent ces certitudes. Les cages sont l’imagination de nos idées toutes faites, de nos habitudes et de nos préjugés bien taillés dans la pierre et le bois! Dieu a un projet: il nous offre la liberté et il l’apporte lui-même.
Et cela, c’est quelque chose de splendide!

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
nous te bénissons pour les dons de ton amour;
fais-nous la grâce d’écouter ta Parole
avec un vrai désir de recevoir ce qu’elle promet
et la volonté de la mettre en pratique;
transforme-nous par ton Esprit
en nous faisant contempler l’éclat de ta gloire
sur la face de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 31-30 (du recueil Alléluia)

Nous avons vu les pas