mardi 11 août 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 48 (47)

Dans la ville de notre Dieu

 
2
Il est grand, le Seigneur, hautement loué, †
 
 
   dans la ville de notre Dieu, *
 
3
sa sainte montagne, altière et belle,
 
 
   joie de toute la terre.

 
 
La montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
 
 
   la cité du grand roi ; *
 
4
Dieu se révèle, en ses palais,
 
 
   vraie citadelle.

 
5
Voici que des rois s’étaient ligués,
 
 
   ils avançaient tous ensemble ; *
 
6
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
 
 
   pris de panique, ils ont fui.

 
7
Et voilà qu’un tremblement les saisit :
 
 
   douleurs de femme qui accouche ; *
 
8
un vent qui souffle du désert
 
 
   a brisé les vaisseaux de Tarsis.

 
9
Nous l’avions entendu, nous l’avons vu
 
 
   dans la ville du Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
dans la ville de Dieu, notre Dieu,
 
 
   qui l’affermira pour toujours.

 
10
Dieu, nous revivons ton amour
 
 
   au milieu de ton temple. *
 
11
Ta louange, comme ton nom,
 
 
   couvre l’étendue de la terre.

 
 
Ta main droite qui donne la victoire
 
12
   réjouit la montagne de Sion ; *
 
 
les villes de Juda exultent
 
 
   devant tes jugements.

 
13
Longez les remparts de Sion,
 
 
   comptez ses tours ; *
 
14
que vos cœurs s’éprennent de ses murs :
 
 
   contemplez ses palais.

 
 
Et vous direz aux âges qui viendront :
 
15
   « Ce Dieu est notre Dieu, *
 
 
pour toujours et à jamais,
 
 
   notre guide pour les siècles. »

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 8, v. 31-38

31
 Ensuite, Jésus commence à enseigner ceci à ses disciples: "Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup. Les anciens, les chefs des prêtres et les maîtres de la loi ne voudront pas de lui. Ils le feront mourir. Et, trois jours après, il se relèvera de la mort."
32
 Il leur dit cela très clairement. Alors Pierre prend Jésus à part et il se met à lui faire des reproches.
33
 Jésus se retourne, il regarde ses disciples et il fait des reproches à Pierre. Il lui dit: "Va-t'en! Passe derrière moi, Satan! Tu ne penses pas comme Dieu, mais comme les hommes!"
34
 Ensuite, Jésus appelle la foule avec ses disciples et il leur dit: "Si quelqu'un veut venir avec moi, il ne doit plus penser à lui-même. Il doit porter sa croix et me suivre.
35
 En effet, celui qui veut sauver sa vie la perdra. Mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la Bonne Nouvelle, il la sauvera.
36
 Si une personne gagne toutes les richesses du monde, mais si elle perd sa vie, à quoi cela lui sert-il ?
37
 Qu'est-ce qu'on peut payer en échange de la vie ?
38
 Les gens d'aujourd'hui sont pécheurs et infidèles à Dieu. Si quelqu'un a honte de moi et de mes paroles au milieu de ces gens-là, alors moi, le Fils de l'homme, j'aurai honte de lui quand je viendrai avec les anges saints, dans la gloire de mon Père."

Commentaire

Qui perd gagne.

C'est un jeu dont la règle principale, définie à l'avance, décide d'attribuer la victoire au dernier. Un jeu pas très prisé par notre monde contemporain qui aurait plutôt tendance à changer la règle en cours de jeu pour garantir la victoire au premier.
Rappelons-nous la ferme consigne que donne Jésus aux disciples: «Chut! Ne dites rien à personne!». Après les difficultés à éveiller la foi des disciples, on aurait pu imaginer une autre réaction de la part de Jésus.
C'est que les gens ne sont pas prêts à entendre la confession d’une messianité souffrante, d’un Seigneur qui se livre lui-même. Qui plus est, les disciples ne sont pas prêts eux-mêmes à en témoigner. Pierre ne tardera pas à rabrouer Jésus juste après l’avoir honoré de ses déclarations. Preuve qu'il n'a pas encore compris, et donc n’est pas mûr pour le témoignage.
C’est à ce moment que Jésus souligne l'importance de ne pas avoir honte de lui et de ses paroles (v. 38). C'est ainsi qu’il faut comprendre l’instruction «Qu’il prenne sa croix et me suive!», allusion au risque évident du témoignage.
Au fond, Jésus demande de la cohérence entre la foi du disciple et sa vie, au milieu d'une génération qui chercherait à l’en détourner. Le souci de Jésus, c'est que sa Parole, son Evangile, soient annoncés.
C'est plus important pour lui que richesse, détresse ou pauvreté.
Le gagnant, c'est ce «dernier», ce «perdant» qui reste fidèle au Seigneur qui met en nous la Vie, nous transfuse la sienne, ni plus ni moins.

Sujets de prière

Oraison

O Christ,
tu n’as pas voulu te prévaloir
de ton égalité avec Dieu,
mais tu t’es abaissé
jusqu’à prendre sur toi
notre condition humaine;
derrière la crèche de ta naissance
se profile déjà la croix de ta passion.
Fais-nous discerner toute la gloire de ton amour
dans ta condition de serviteur,
et donne-nous la force de te suivre
en portant nous aussi notre croix,
toi qui maintenant vis et règnes avec le Père,
dans l’unité du Saint-Esprit, aux siècles des siècles.

Cantique 44-01 (du recueil Alléluia)

Louange à toi, Jésus sauveur