Lundi 10 Octobre 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 106 (105), 1-16

Avec nos pères, nous avons péché

 
1
Alléluia !

 
 
Rendez grâce au Seigneur : il est bon !
 
 
Éternel est son amour !
 
2
Qui dira les hauts faits du Seigneur,
 
 
qui célébrera ses louanges ?
 
3
Heureux qui pratique la justice,
 
 
qui observe le droit en tout temps !

 
4
Souviens-toi de moi, Seigneur,
 
 
dans ta bienveillance pour ton peuple ;
 
 
toi qui le sauves, visite-moi :
 
5
que je voie le bonheur de tes élus ;
 
 
que j’aie part à la joie de ton peuple,
 
 
à la fierté de ton héritage.

 
          ~

 
6
Avec nos pères, nous avons péché,
 
 
nous avons failli et renié.
 
7
En Égypte, nos pères ont méconnu tes miracles,
 
 
oublié l’abondance de tes grâces
 
 
 et résisté au bord de la mer Rouge.
 
8
Mais à cause de son nom, il les sauva,
 
 
pour que soit reconnue sa puissance.

 
9
Il menace la mer Rouge, elle sèche ;
 
 
il les mène à travers les eaux comme au désert.
 
10
Il les sauve des mains de l’oppresseur,
 
 
il les rachète aux mains de l’ennemi.

 
11
Et les eaux recouvrent leurs adversaires :
 
 
pas un d’entre eux n’en réchappe.
 
12
Alors ils croient à sa parole,
 
 
ils chantent sa louange.

 
          ~

 
13
Ils s’empressent d’oublier ce qu’il a fait,
 
 
sans attendre de connaître ses desseins.
 
14
Ils se livrent à leur convoitise dans le désert ;
 
 
là, ils mettent Dieu à l’épreuve :
 
15
et Dieu leur donne ce qu’ils ont réclamé,
 
 
mais ils trouvent ses dons dérisoires.

 
16
Dans le camp ils sont jaloux de Moïse
 
 
et d’Aaron, le prêtre du Seigneur.

Lectures du jour

Commentaire

Un retournement à vivre

Si le mot « chair » vous est difficilement compréhensible, je vous propose de le remplacer par l’« ego », le « moi », désignant cette part de notre être fragile et mortelle, qui, se sentant toujours menacée, développe un fort besoin de reconnaissance et de sécurité.
Il est opposé ici à « l'Esprit », « cette part de Dieu » qui habite aussi en nous, mais qui est le plus souvent occultée par les besoins disproportionnés de notre ego.
Si la logique (ou la loi) de l'ego est de faire survivre par tous les moyens la « petite vie » de notre corps – quitte à se révolter même contre Dieu –, la logique de l'Esprit oeuvrant en nous est de nous offrir quelque chose de beaucoup plus grand, que nous désirons secrètement depuis notre naissance: la vie et la paix intérieures.
Si l'ego nous fait miroiter mille plaisirs éphémères, l'Esprit nous fait voir notre destinée comme une vie de ressuscités.
Pour Paul, une vie selon l'Esprit et non plus selon l'ego est possible, car l'accès nous en a été offert en Jésus-Christ. Par lui, nous pouvons naître une seconde fois en étant « retournés », convertis: toute l'orientation de notre être est comme inversée. Dès lors, nos désirs sont réorientés non plus vers la survie de notre ego, mais vers un accomplissement « naturel » de la volonté de Dieu.
Les Pères du désert nous diront, quelques siècles après Paul, que ce retournement ne peut s'opérer que par la prière régulière et un véritable désir de notre cœur. Sans cela, la grâce de Dieu ne peut pas opérer en nous.
Suis-je prêt à vivre ce retournement ?

Sujets de prière

Oraison

Père tout-puissant,
ta bonté veut faire de nous,
en Chrsit ressuscité,
des êtres nouveaux;
fais-nous la grâce
de fuir la ressemblance
de l’homme terrestre et charnel,
et d’être transformés
à l’image de l’homme céleste et spirituel,
Jésus-Christ, notre Sauveur.

Cantique 35-02 (du recueil Alléluia)

Esprit saint, Esprit créateur