samedi 10 novembre 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Samedi

Complément

Psaume

Psaume 37, 27-40

Les doux posséderont la terre

 
27
Évite le mal, fais ce qui est bien,
 
 
et tu auras une habitation pour toujours,
 
28
car le Seigneur aime le bon droit,
 
 
il n’abandonne pas ses amis.

 
 
Ceux-là seront préservés à jamais,
 
 
les descendants de l’impie seront déracinés.
 
29
Les justes posséderont la terre
 
 
et toujours l’habiteront.

 
          ~

 
30
Les lèvres du juste redisent la sagesse
 
 
et sa bouche énonce le droit.
 
31
La loi de son Dieu est dans son cœur ;
 
 
il va, sans craindre les faux pas.

 
32
Les impies guettent le juste,
 
 
ils cherchent à le faire mourir.
 
33
Mais le Seigneur ne saurait l’abandonner
 
 
ni le laisser condamner par ses juges.

 
34
Espère le Seigneur,
 
 
et garde son chemin :
 
 
il t’élèvera jusqu’à posséder la terre ;
 
 
tu verras les impies déracinés.

 
35
J’ai vue l’impie dans sa puissance
 
 
se déployer comme un cèdre vigoureux.
 
36
Il a passé, voici qu’il n’est plus ;
 
 
je l’ai cherché, il est introuvable.

 
37
Considère l’homme droit, vois l’homme intègre :
 
 
un avenir est promis aux pacifiques.
 
38
Les pécheurs seront tous déracinés,
 
 
et l’avenir des impies, anéanti.

 
39
Le Seigneur est le salut pour les justes,
 
 
leur abri au temps de la détresse.
 
40
Le Seigneur les aide et les délivre,
 
 
il les délivre de l’impie, il les sauve,
 
 
 car ils cherchent en lui leur refuge.

Lectures du jour


Apocalypse, Chap. 1, v. 9-20

9
 Moi, Jean votre frère, je souffre avec vous. Avec vous, j'appartiens au Royaume de Dieu, avec vous, je reste patient en étant uni à Jésus. Je suis déporté dans l'île de Patmos, parce que j'ai annoncé la parole de Dieu et que j'ai été le témoin de Jésus.
10
 Le jour du Seigneur, l'Esprit Saint me saisit, et derrière moi, j'entends une voix puissante, comme le son d'une trompette.
11
 Elle dit: "Ce que tu vois, écris-le dans un livre. Ensuite, envoie-le aux sept Églises suivantes: à Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée."
12
 Je me retourne pour voir qui me parle et je vois sept lampes en or.
13
 Au milieu des lampes, il y a quelqu'un qui ressemble à un homme. Il porte un vêtement long et une ceinture en or autour de la taille.
14
 Sa tête et ses cheveux sont blancs comme de la laine, d'un blanc très clair. Ses yeux brillent comme du feu.
15
 Ses pieds semblent faits d'un métal très solide que le feu a rendu brillant. Sa voix est aussi forte que le bruit des vagues de la mer.
16
 Dans sa main droite, il tient sept étoiles. Une épée pointue qui coupe des deux côtés sort de sa bouche. Son visage brille comme le soleil à midi.
17
 Quand je le vois, je tombe à ses pieds comme si j'étais mort. Mais il pose sa main droite sur moi et il dit: "N'aie pas peur! Je suis le premier et le dernier,
18
 je suis le Vivant. J'étais mort, mais maintenant, je suis vivant pour toujours et j'ai le pouvoir sur la mort et sur le monde des morts.
19
 Écris donc ce que tu as vu, ce qui se passe maintenant et ce qui doit arriver ensuite.
20
 Voici le sens caché des sept étoiles que tu vois dans ma main droite, et des sept lampes en or: les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept lampes sont les sept Églises."

Commentaire

Le visionnaire, un passeur

On peut penser que Jean, le rédacteur, a été exilé par les Romains à cause de sa foi chrétienne sur l’île de Patmos, à la fin du premier siècle. Il est peut-être un personnage important au sein de la communauté d’Ephèse.
Dans un monde qui ne reconnaît pas Dieu, et où la puissance de Rome s’oppose aux valeurs chrétiennes, il écrit donc probablement pour ceux qui, sous l’empereur Domitien, sont en contact avec le danger de l’idolâtrie ambiante, lors de sacrifices ou de cultes devant être obligatoirement rendus à l’empereur.
Au travers de son témoignage, il va inviter les chrétiens à un réveil spirituel, à persévérer dans la foi et à s’engager dans la fidélité.

Le langage crypté et imagé du récit apocalyptique est utilisé pour décrire l’indicible, le Tout Autre. Il ne s’adresse qu’à des initiés, qui vont être capables de comprendre les secrets contenus dans les images.
Le secret révélé ici, c’est que le règne du Christ ressuscité a déjà commencé, malgré les apparences.

Comme dans les autres apparitions divines de la Bible (le Buisson ardent, la Transfiguration …), la vision est pleine de lumière, et la majesté s’exprime sous toutes ses formes. Tout semble resplendissant et brûlant. Et doit susciter la crainte.

Mais il y a une immense différence : si Jean tombe inerte aux pieds du Fils d’Homme, il ne meurt pas, comme le devrait, dans la mentalité biblique, tout homme qui ose regarder la vision en face. Il est touché par la main droite (celle qui bénit), est relevé et rassuré : « Ne crains pas, va raconter ce que tu as vu et ce qui doit venir ! »
Le message à transmettre, c’est que nous n’avons plus à avoir peur. Ni du monde ni de Dieu !
Ni de la mort ni de ce qui peut survenir dans nos vies. Mais comment dire le Tout Autre sans tomber dans l’illumination ?
Entre euphorie et découragement, allons-nous trouver notre chemin ?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, notre Dieu,
puisque nous avons renoncé à notre existence de péché,
accorde-nous, avec tous ceux qui ont été baptisés
dans la mort et la résurrection de ton Fils,
d’être renouvelés par la transformation spirituelle
de l’intelligence,
pour vivre dans la justice et la sainteté véritable.
Par Jésus-Christ notre Seigneur,
qui vit et règne avect toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.

Cantique 116 (du recueil Alléluia)

J'aime mon Dieu