samedi 10 mars 2018

Temps

Temps du carême

Semaine

Samedi de la troisième semaine

Complément

Psaume

Psaume 70 (69)

Viens vite à mon secours

 
2
Mon Dieu, viens me délivrer ;
 
 
   Seigneur, viens vite à mon secours ! *
 
3
Qu’ils soient humiliés, déshonorés,
 
 
   ceux qui s’en prennent à ma vie !

 
 
Qu’ils reculent, couverts de honte,
 
 
   ceux qui cherchent mon malheur ; *
 
4
que l’humiliation les écrase,
 
 
   ceux qui me disent : « C’est bien fait ! »

 
5
Mais tu seras l’allégresse et la joie
 
 
   de tous ceux qui te cherchent ; *
 
 
toujours ils rediront : « Dieu est grand ! »
 
 
   ceux qui aiment ton salut.

 
6
Je suis pauvre et malheureux,
 
 
   mon Dieu, viens vite ! *
 
 
Tu es mon secours, mon libérateur :
 
 
   Seigneur, ne tarde pas !

Lectures du jour


Épître aux Hébreux, Chap. 8, v. 1-13

1
Voici le point le plus important de ce que nous voulons dire: nous avons bien un tel grand-prêtre. Il s'est assis dans les cieux, à la droite du Dieu très-puissant.
2
Il accomplit son service dans le lieu saint, c'est-à-dire dans la vraie tente. C'est le Seigneur qui l'a plantée, ce n'est pas un être humain.
3
Chaque grand-prêtre est établi pour offrir des dons et des sacrifices. Jésus, lui aussi, doit donc avoir quelque chose à offrir.
4
Si le Christ était sur la terre, il ne serait même pas prêtre. En effet, il y a ici déjà des prêtres qui offrent des dons, comme la loi de Moïse le demande.
5
Ces prêtres servent dans le temple. Mais ce qu'ils font est au service de la copie, de l'ombre de ce qui existe en réalité dans les cieux. En effet, quand Moïse s'est mis à construire la tente, Dieu lui a dit:" Regarde, tu feras tout suivant le modèle que je t'ai montré sur la montagne."
6
Jésus, lui, est chargé d'un service beaucoup plus important que celui des autres prêtres. En effet, il sert d'intermédiaire pour une alliance meilleure, établie sur des promesses meilleures.
7
La première alliance n'était pas sans défaut. Sinon, c'était inutile de la remplacer par une deuxième.
8
Mais en fait, voici ce que Dieu reproche à son peuple:" Le Seigneur dit: Les jours viennent où je vais établir une alliance nouvelle avec le peuple d'Israël et avec le peuple de Juda.
9
Elle ne sera pas comme l'alliance que j'ai établie avec leurs ancêtres, le jour où je les ai pris par la main pour les faire sortir d'Égypte. Le Seigneur dit encore: Ils n'ont pas été fidèles à mon alliance. Alors, moi aussi, je les ai abandonnés.
10
Le Seigneur ajoute: Voici l'alliance que je vais établir avec le peuple d'Israël après ces jours-là. Je leur donnerai de l'intelligence pour connaître mes lois, j'écrirai celles-ci dans leur cœur. Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.
11
Personne n'aura plus à enseigner quelqu'un de son pays ou son frère. En effet, on n'aura plus besoin de lui dire: "Connais le Seigneur!" Tous me connaîtront, tous, du plus petit jusqu'au plus grand.
12
Je pardonnerai leurs fautes et je ne me souviendrai plus de leurs péchés."
13
Quand Dieu parle d'une alliance nouvelle, il rend ancienne la première alliance. Et ce qui est ancien et qui devient vieux, cela va bientôt disparaître.

Commentaire

Eclairés mais non éblouis, cadrés mais non contraints

La longue citation de Jérémie 31 dans la page de notre épître nous permet de mieux comprendre la démarche.
Le philosophe Platon, pour sa part - le judaïsme tardif a été en contact avec la philosophie grecque - nous aide avec son allégorie des hommes prisonniers dans une caverne. Ils sont réduits à n'en voir que le fond, sur lequel se dessinent les ombres des objets réels éclairés par le soleil.

L'ancienne alliance est comparable à cette ombre. Dieu par sa lumière l'a projetée sur la terre et la vie de son peuple. L'alliance était cette ombre qui tourne les cœurs vers la lumière. Or cette lumière divine reçue n'était autre que le Christ " resplendissant de sa gloire " (1,3). L'ancienne alliance était tournée en haut vers Dieu, mais en même temps elle regarde en avant, vers l'Unique, le Médiateur.
Dans la nouvelle alliance, tout commence par un renouveau du cœur et de l'intelligence de l'homme, un changement dans sa mentalité.
Dans l'ancienne, l'homme est placé devant des exigences qu'il doit respecter, selon l'adage " quand on veut, on peut ". Il est alors victime de l'illusion de croire qu'il dispose de sa vie, que tout dépend de lui.
Dans la nouvelle alliance, rien n'appartient à l'homme : il ne dispose pas de la vie ni de lui-même ; il est plutôt à la disposition de Christ, de la vie nouvelle qu'il reçoit, et du prochain en compagnie de qui il est appelé à la vivre.
L'ancienne alliance est le chemin des mérites, la nouvelle celui de la reconnaissance et de la gratitude.
Ces deux mentalités sont symbolisées dans le texte par l'idée du " culte céleste " (il ne peut appartenir à l'homme) et du " culte terrestre " (célébré par l'homme).

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, Dieu de l’univers,
aux temps anciens,
tu as choisi le peuple hébreu
pour conclure une alliance avec lui.
En Christ, tu appelles tout homme
à une alliance nouvelle pour son salut.
Aujourd’hui, nous te louons sans fin
puisque chaque jour tu accomplis ta promesse.
Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur,
qui vit et qui règne avec toi, Père et le Saint-Esprit,
un seul Dieu pour les siècles des siècles.

 

A l’occasion du Synode de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud:

Dieu, qui conduis et protèges ton Eglise,
donne à tes serviteurs réunis en synode
l’Esprit qui fait la lumière,
qui montre la vérité
et qui construit la paix.
Qu’ils s’attachent à discerner tes volontés,
et qu’ils emploient toutes leurs forces
à les accomplir,
par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Cantique 33-19 (du recueil Alléluia)

Le Christ Jésus le Fils du Père