dimanche 10 mai 2015

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Sixième dimanche de Pâques

Complément

Une erreur s'est produite lors du chargement du psaume.

Lectures du jour


Évangile selon Jean, Chap. 15, v. 9-17

9
Je vous ai aimés comme le Père m'a aimé. Restez dans mon amour.
10
J'ai obéi aux commandements de mon Père et je reste dans son amour. De la même façon, si vous obéissez à mes commandements, vous resterez dans mon amour.
11
Je vous ai dit cela pour que vous ayez ma joie et pour que votre joie soit complète.
12
Voici mon commandement : aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.
13
Si quelqu'un donne sa vie pour ses amis, c'est la plus grande preuve d'amour.
14
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
15
Je ne vous appelle plus serviteurs. En effet, le serviteur ne sait pas ce que son maître fait. Je vous appelle mes amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai entendu chez mon Père.
16
Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis. Je vous ai envoyés produire des fruits, et des fruits qui durent. Ainsi, mon Père vous donnera tout ce que vous lui demanderez en mon nom.
17
Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. "

Oraison

Dieu tout-puissant,
accorde-nous, en ces jours de fête,
de célébrer avec ferveur le Christ ressuscité;
que le mystère de Pâques, dont nous faisons mémoire,
reste présent dans notre vie et la transforme,
par Jésus qui est vivant
et qui règne pour les siècles des siècles.

 

Prière à l’occasion de la fête des mères:
Seigneur, Dieu de la vie,
en ce jour de joie, nous te rendons grâce pour nos mères,
celles qui sont encore parmi nous et celles qui t’ont rejoint.
Merci pour nos mères qui, les premières,
nous ont fait connaître ce que signifie aimer et être aimé.
Par leur amour, c’est ton amour qui se révèle à nous.
Par leur sourire, c’est ta joie qui nous rejoint.
Par leurs mots d’encouragement et de consolation,
c’est ta voix que nous entendons.
Merci Seigneur pour les mères, les grand-mères et les futures mères.
Montre-leur ta bonté et bénis-les aujourd’hui,
toi qui t’es émerveillé en voyant jaillir la vie du néant.
Nous te louons pour les siècles.