mercredi 10 janvier 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 71 (70), 1-13

Tu me feras vivre à nouveau

 
1
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
 
 
garde-moi d’être humilié pour toujours.
 
2
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
 
 
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.

 
3
Sois le rocher qui m’accueille,
 
 
 toujours accessible ; *
 
 
tu as résolu de me sauver :
 
 
 ma forteresse et mon roc, c’est toi !

 
4
Mon Dieu, libère-moi des mains de l’impie,
 
 
des prises du fourbe et du violent.
 
5
Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
 
 
mon appui dès ma jeunesse.

 
6
Toi, mon soutien dès avant ma naissance, †
 
 
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
 
 
tu seras ma louange toujours !

 
7
Pour beaucoup, je fus comme un prodige ;
 
 
tu as été mon secours et ma force.
 
8
Je n’avais que ta louange à la bouche,
 
 
tout le jour, ta splendeur.

 
          ~

 
9
Ne me rejette pas
 
 
 maintenant que j’ai vieilli ; *
 
 
alors que décline ma vigueur,
 
 
 ne m’abandonne pas.

 
10
Mes ennemis parlent contre moi,
 
 
ils me surveillent et se concertent.
 
11
Ils disent : « Dieu l’abandonne !
 
 
Traquez-le, empoignez-le, il n’a pas de défenseur ! »

 
12
Dieu, ne sois pas loin de moi ;
 
 
mon Dieu, viens vite à mon secours !
 
13
Qu’ils soient humiliés, anéantis,
 
 
 ceux qui se dressent contre moi ; *
 
 
qu’ils soient couverts de honte et d’infamie,
 
 
 ceux qui veulent mon malheur !

 
          ~

Lectures du jour


Épître aux Galates, Chap. 2, v. 11-21

11
Mais quand Céphas est arrivé à Antioche de Syrie, je me suis opposé à lui devant tout le monde, parce qu'il avait tort.
12
En effet, avant l'arrivée de certaines personnes proches de Jacques, Céphas mangeait avec les frères qui ne sont pas d'origine juive. Mais quand les autres sont arrivés, il s'est éloigné, il n'est plus allé avec les non-Juifs, il avait peur des chrétiens qui défendaient les coutumes juives.
13
Tous les autres frères d'origine juive ont été aussi faux que lui, et leur conduite fausse a même entraîné Barnabas!
14
Eh bien, j'ai vu qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de la Bonne Nouvelle. Alors j'ai dit à Céphas devant tout le monde: "Toi, Juif, tu as vécu ici comme ceux qui ne sont pas juifs, tu n'as pas vécu selon la loi de Moïse. Mais maintenant, tu veux forcer ceux qui ne sont pas juifs à faire comme les Juifs! Pourquoi donc?"
15
Nous, nous sommes des Juifs de naissance! Nous n'appartenons pas à d'autres peuples, qui ignorent la loi de Dieu!
16
Pourtant, nous le savons, les êtres humains ne sont pas rendus justes parce qu'ils obéissent à la loi de Moïse, mais seulement parce qu'ils croient en Jésus-Christ. Et nous aussi, nous avons cru au Christ Jésus pour être reconnus comme justes. Nous avons été reconnus comme justes en croyant au Christ, et non pas en obéissant à la loi. Non, "personne ne sera juste aux yeux de Dieu en obéissant à la loi".
17
Nous, nous cherchons à être reconnus comme justes grâce au Christ. Mais si on nous trouve pécheurs, nous aussi, qu'est-ce que cela veut dire? Que le Christ est au service du péché? Sûrement pas!
18
En effet, si je retourne à la loi que j'ai abandonnée, je me condamne moi-même.
19
Moi, c'est à cause de la loi que j'ai cessé de vivre pour la loi. Tout ceci est arrivé afin que je vive pour Dieu. Avec le Christ, je suis mort sur la croix.
20
Je vis, mais ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi. Maintenant, ma vie humaine, je la vis en croyant au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui a donné sa vie pour moi.
21
Je ne veux pas rendre inutile ce don de Dieu. En effet, si c'est la loi qui rend juste, le Christ est mort pour rien!

Commentaire

Qu’est-ce qu’il fait ici, celui-là ?

L’attitude ambiguë de Pierre montre une Eglise en pleine réflexion quant à son lien avec la tradition juive. Le message du Christ a opéré une rupture dans la manière de vivre sa relation à Dieu et aux autres ; il se veut cependant en continuité avec l’histoire d’Israël ! Quel cadre se donner et que garder de la loi juive ? Qui peut entrer dans ce cadre, à quelle condition ? Qui en décide ?

Plusieurs, dans l’entourage des Galates, estiment que les non-juifs devraient au moins pratiquer la circoncision, pour marquer leur appartenance au peuple de Dieu. Ils semblent aussi accorder plus de légitimité à certains apôtres qu’à d’autres…
En s’opposant ouvertement à Pierre, Paul se met sur un pied d’égalité. S’il y a bien un cadre qui nous est donné, ce n’est plus celui de la loi ; c’est le Christ qui devient la référence. Tous ceux qui croient en lui sont intégrés à la communauté. La seule condition, c’est la foi en Christ. Et personne ne peut exclure un croyant d’une autre sensibilité …

Dans une étude biblique, un culte des familles, une rencontre d’aînés ou toute autre rencontre d’Eglise, ne nous est-il jamais arrivé de nous dire : « Qu’est-ce qu’il fait ici, celui-là ? » Son apparence, ses idées ou sa manière d’être n’étant pas celles d’un bon chrétien, d’après nous ? Moi, cela m’est arrivé. Et chaque fois que je l’ai fait, me dit Paul, je n’ai pas agi en conformité avec la Bonne Nouvelle…
A nous d’en tirer les conséquences !

Sujets de prière

Oraison

Dieu qui nous as sanctifiés
et qui nous as donné le bonheur
quand nous étions pécheurs et malheureux,
prends soin de tes dons,
prends soin de ton œuvre:
à ceux que tu as justifiés par la foi,
accorde la force de persévérer,
par Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 41-14 (du recueil Alléluia)

Pour sa lumière, acclamons Dieu