mercredi 10 août 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 71 (70), 1-15

Tu me feras vivre à nouveau

 
1
En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
 
 
garde-moi d’être humilié pour toujours.
 
2
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
 
 
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.

 
3
Sois le rocher qui m’accueille,
 
 
 toujours accessible ; *
 
 
tu as résolu de me sauver :
 
 
 ma forteresse et mon roc, c’est toi !

 
4
Mon Dieu, libère-moi des mains de l’impie,
 
 
des prises du fourbe et du violent.
 
5
Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
 
 
mon appui dès ma jeunesse.

 
6
Toi, mon soutien dès avant ma naissance, †
 
 
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
 
 
tu seras ma louange toujours !

 
7
Pour beaucoup, je fus comme un prodige ;
 
 
tu as été mon secours et ma force.
 
8
Je n’avais que ta louange à la bouche,
 
 
tout le jour, ta splendeur.

 
          ~

 
9
Ne me rejette pas
 
 
 maintenant que j’ai vieilli ; *
 
 
alors que décline ma vigueur,
 
 
 ne m’abandonne pas.

 
10
Mes ennemis parlent contre moi,
 
 
ils me surveillent et se concertent.
 
11
Ils disent : « Dieu l’abandonne !
 
 
Traquez-le, empoignez-le, il n’a pas de défenseur ! »

 
12
Dieu, ne sois pas loin de moi ;
 
 
mon Dieu, viens vite à mon secours !
 
13
Qu’ils soient humiliés, anéantis,
 
 
 ceux qui se dressent contre moi ; *
 
 
qu’ils soient couverts de honte et d’infamie,
 
 
 ceux qui veulent mon malheur !

 
          ~

 
14
Et moi qui ne cesse d’espérer,
 
 
j’ajoute encore à ta louange.
 
15
Ma bouche annonce tout le jour †
 
 
tes actes de justice et de salut ;
 
 
(je n’en connais pas le nombre).

Lectures du jour


Évangile selon Marc, Chap. 9, v. 1-8

1
Jésus leur dit encore : << Je vous le dis, c'est la vérité : quelques-uns ici ne mourront pas avant de voir le Royaume de Dieu venir avec puissance. >>
2
Six jours après, Jésus emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean. Il les conduit sur une haute montagne, loin des gens. Là, ils sont seuls avec lui. Sous leurs yeux, Jésus change d'aspect.
3
Ses vêtements deviennent extraordinairement brillants. Personne sur la terre ne peut rendre des vêtements aussi blancs.
4
Les trois disciples voient aussi Élie et Moïse, qui parlent avec Jésus.
5
Alors Pierre dit à Jésus : << Maître, c'est une bonne chose pour nous d'être ici. Nous allons faire trois abris, un pour toi, un pour Moïse, et un pour Élie. >>
6
En effet, Pierre ne sait pas quoi dire. Il est effrayé et les autres disciples aussi.
7
Un nuage arrive et les couvre de son ombre. Une voix vient du nuage et dit : << Celui-ci est mon Fils très aimé. Écoutez-le ! >>
8
Les disciples regardent autour d'eux, mais soudain, ils ne voient plus personne. Jésus est seul avec eux.

Commentaire

Et la lumière fut !

Marc place l'histoire de la transfiguration à un moment charnière de son récit. Les disciples ne comprennent rien encore, mais après la fervente confession de Pierre parlant au nom du groupe, tout n'est pas perdu.
Pour asseoir cette conviction, il faut commencer par mettre la présence du Christ en perspective, dans la suite directe de Moïse et d'Elie, de la Parole de Dieu proclamée sous la forme de la loi et des prophéties. Puis la voix qui vient du ciel, déjà présente lors du baptême de Jésus (Mc 1, 11), atteste de sa relation unique avec Dieu.
Jésus s'inscrit donc dans la continuité de l'action divine qui commence à la création et se réalise au sein de son peuple.

Et cela fonctionne tellement bien que Pierre est sûr d'être au but : installons des tentes pour que le temps s'arrête !
Mais le temps ne s'arrête pas, et les trois disciples se retrouvent seulement devant Jésus. Comme si, dorénavant, c'est vers lui seul que les regards se tournent. Jésus le disait, autrement et ailleurs, en soulignant qu'il est venu accomplir ce qui était inscrit dans la loi et les prophètes (Mt 5, 17). De cette lumière de la transfiguration viendra – peut-être – la compréhension des disciples.
Notre avantage est de connaître la suite, mais nous bénéficions aussi de cette lumière.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
avant qu’il ne souffrît sa passion
tu as révélé sur la montagne sainte,
la gloire de ton Fils unique.
Puisque nous contemplons par la foi
la lumière de son visage,
accorde-nous la force de porter notre croix,
et de refléter de plus en plus l’image de sa gloire.
Par Jésus-Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit,
un seul Dieu, dans les siècles des siècles.

Cantique 41-07 (du recueil Alléluia)

Jésus, ton nom est le plus beau