samedi 05 août 2017

Temps

Temps ordinaire

Semaine

samedi

Complément

Psaumes 119, 57-64

57 Je le redis : la part qui me revient, Seigneur,

c'est d'appliquer ce que tu as dit.


58 De tout mon cœur, j'ai cherché à te plaire,

accorde-moi ton appui, tu l'as promis.


59 J'ai réfléchi à ma conduite,

je veux revenir à tes ordres.


60 Sans remettre à plus tard, je me hâte

d'appliquer ce que tu as commandé.


61 Les méchants m'ont pris au piège,

mais je n'oublie pas ta loi.


62 En pleine nuit, je me lève et je te loue

pour les justes décisions que tu as prises.


63 Je suis l'ami de tous ceux qui t'honorent

et qui respectent tes exigences.


64 Seigneur, ta bonté remplit le monde.

enseigne-moi ta volonté.


 

Lectures du jour


Genèse, Chap. 35, v. 9-29

9
 Quand Jacob revient de Mésopotamie, Dieu se montre encore à lui. Il le bénit.
10
 Il lui dit: "Ton nom est Jacob. Mais on ne t'appellera plus ainsi. À partir de maintenant, ton nom sera Israël." Dieu l'appelle donc Israël.
11
 Il lui dit encore: "Je suis le Dieu tout-puissant. Je te donnerai beaucoup d'enfants. Alors tu deviendras l'ancêtre d'un peuple et d'une communauté de peuples. Des rois naîtront de toi.
12
 Le pays que j'ai donné à Abraham et à Isaac, je te le donne. Et plus tard, je le donnerai à tes enfants et aux enfants de leurs enfants."
13
 Puis Dieu s'éloigne du lieu où il a parlé à Jacob.
14
 Jacob dresse une pierre à cet endroit. Il verse de l'huile sur elle et un peu de vin, pour la consacrer.
15
 Cet endroit où Dieu a parlé avec lui, Jacob l'appelle Béthel, c'est-à-dire "Maison de Dieu".
16
 Jacob et sa famille quittent Béthel. Ils sont encore loin d'Éfrata quand Rachel met un enfant au monde. La naissance est pénible.
17
 Pendant que Rachel accouche difficilement, la sage-femme lui dit: "N'aie pas peur, c'est encore un garçon."
18
 Rachel est mourante. Au moment de mourir, elle appelle l'enfant Ben-Oni, ce qui veut dire "Fils de ma douleur". Mais Jacob l'appelle Benjamin, c'est-à-dire "Fils de la main droite".
19
 Rachel meurt, et on l'enterre au bord de la route d'Éfrata, c'est-à-dire Bethléem.
20
 Jacob dresse une pierre sur sa tombe. C'est la pierre de la tombe de Rachel. Elle existe encore aujourd'hui.
21
 Jacob part et il va dresser sa tente au-delà de Migdal-Éder.
22
 Pendant que Jacob habite cette région, Ruben couche avec Bila, femme de deuxième rang de son père. Jacob l'apprend et il est très troublé. Jacob a eu douze fils:
23
 Léa lui a donné Ruben, l'aîné de Jacob, Siméon, Lévi, Juda, Issakar et Zabulon.
24
 Rachel lui a donné Joseph et Benjamin.
25
 Bila, la servante de Rachel, lui a donné Dan et Neftali.
26
 Zilpa, la servante de Léa, lui a donné Gad et Asser. Voilà les fils de Jacob qui sont nés en Mésopotamie.
27
 Jacob arrive chez son père Isaac, à Mamré, près de Quiriath-Arba. Cette ville s'appelle maintenant Hébron. Abraham et Isaac avaient habité là.
28
 Isaac a 180 ans
29
 quand il meurt. Il rejoint donc ses ancêtres après une longue vieillesse. Ses fils Ésaü et Jacob l'enterrent.

Commentaire

De la stèle à la cathédrale …

Pourquoi trois fois la consécration du lieu saint Béthel ? Pourquoi les changements de noms imposés à Jacob puis au bébé de la pauvre Rachel morte en lui donnant la vie ?

Il faut garder à l’esprit que le livre de la Genèse comporte plusieurs auteurs, dépositaires chacun des traditions de leurs clans ou de divers lieux saints qui leur sont chers ; soucieux de tout inclure, le rédacteur n’avait que faire des frictions possibles.
D’autre part, quand Dieu manifeste sa présence aux carrefours de la vie, il laisse son empreinte en changeant le nom – c'est-à-dire l’être profond – de ceux qu’il accompagne. Frappant à cet égard : le petit orphelin de Rachel, Ben Oni, « Fils de mon Deuil » devient, aux yeux de son père Jacob-Israël, Ben Yamin, le « Fils de ma Droite ». Un revigorant changement de présent et de perspective ! … dans la fidélité au passé, la continuité.
En effet : ce sont mot à mot les éléments de la promesse faite à Abraham qui sont répétés à Jacob. Un des objectifs essentiels de notre texte est visiblement de montrer que la promesse est entièrement renouvelée à celui-ci. Elle est même renforcée par l’ordre divin originel (Gn 1) « Sois fécond et multiplie ! ».

De stèles en tombeaux, le voyage d’Israël naissant se poursuit.
Ces balises confiées à la marge de la route sont autant d’actes de mémoire, de respect de soi, voyageur, et de Dieu maître du chemin.
Saint-Maurice, Vers-l’Eglise, L’Abbaye et tant d’autres : aimons ces noms de lieu qui inscrivent Dieu dans la géographie et les jambes qui la parcourent, chez nous comme là-bas …
Aimons nos prénoms : même si ce ne sont pas toujours des noms bibliques, ils sont en attente du «nom nouveau» que Christ vainqueur donnera à celle et celui qui aura vaincu.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
nous rappelons la mémoire
de tous ceux qui sont morts dans la foi,
depuis le temps d’Abel le juste
et jusqu’à aujourd’hui:
tu leur donnes le repos dans la lumière,
loin de la tristesse,
là où resplendit la clarté de ta face;
conduis dans la paix la fin de notre vie,
et rassemble-nous bientôt dans ton Royaume,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 101 (du recueil Alléluia)

Je viens chanter l'amour et …