Mercredi 4 Septembre 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 25 (24), 12-22

Dans ton amour, ne m’oublie pas

 
12
Est-il un homme qui craigne le Seigneur ?
 
 
Dieu lui montre le chemin qu’il doit prendre.
 
13
Son âme habitera le bonheur,
 
 
ses descendants posséderont la terre.
 
14
Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;
 
 
à ceux-là, il fait connaître son alliance.

 
          ~

 
15
J’ai les yeux tournés vers le Seigneur :
 
 
il tirera mes pieds du filet.
 
16
Regarde, et prends pitié de moi,
 
 
de moi qui suis seul et misérable.

 
17
L’angoisse grandit dans mon cœur :
 
 
tire-moi de ma détresse.
 
18
Vois ma misère et ma peine,
 
 
enlève tous mes péchés.

 
19
Vois mes ennemis si nombreux,
 
 
la haine violente qu’ils me portent.
 
20
Garde mon âme, délivre-moi ;
 
 
je m’abrite en toi : épargne-moi la honte.
 
21
Droiture et perfection veillent sur moi,
 
 
sur moi qui t’espère !

 
22
Libère Israël, ô mon Dieu,
 
 
de toutes ses angoisses !

Lectures du jour

Commentaire

Liberté et autorité de la prédication des prophètes

Le prêtre Amatsia, chef d’un clergé local très lié à la cour et l’establishment royal, a discerné dans la parole libre et rugueuse d’Amos avant tout un danger politique, l’annonce d’une menace contre le pouvoir du roi et l’institution religieuse que celui-ci chapeaute. Alors qu’il s’agit, beaucoup plus fondamentalement, d’un péril spirituel : le peuple, comme la cour, ne construit pas sa prospérité en s’alignant sur le fil à plomb (v. 7, d’hier) de l’Alliance. Tout risque l’écroulement.
Il prend l’initiative d’une mesure d’expulsion : se débarrasser du prophète gênant en le renvoyant dans ses montagnes du petit royaume du sud, Juda. Il parle avec mépris de ce berger mal dégrossi qui fait tache dans un Israël du Nord prospère et cultivé, de son pays d’origine et surtout de sa vocation prophétique – il ignore lourdement Celui qui envoie les prophètes, faisant souverainement fi des frontières.
Remarquons qu’Amatsia prend ainsi exactement l’attitude qu’Amos dénonce dans ses discours : il s’appuie sur l’institution royale et sur le sanctuaire – gangrené de pratiques du paganisme environnant – pour refuser de se laisser mettre en question par l’autorité absolue de Dieu, Maître des deux parties d’un Israël divisé.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur, Dieu éternel,
qui dirige l’histoire de ce monde qui passe,
affermis notre vocation
et soutiens ceux qui veillent comme des sentinelles,
dans l’attente de celui qui est, qui était et qui vient,
Jésus-Christ, notre Seigneur, lui qui vit et règne
maintenant et pour les siècles des siècles.

Cantique 86 A(du recueil Alléluia)

A mon cri prête l'oreille