mardi 29 novembre 2016

Temps

Temps de l'Avent

Semaine

Mardi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 121 (120)

Le Seigneur, ton gardien

 
1
Je lève les yeux vers les montagnes :
 
 
d’où le secours me viendra-t-il ?
 
2
Le secours me viendra du Seigneur
 
 
qui a fait le ciel et la terre.

 
3
Qu’il empêche ton pied de glisser,
 
 
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
 
4
Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
 
 
le gardien d’Israël.

 
5
Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
 
 
se tient près de toi.
 
6
Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
 
 
ni la lune, durant la nuit.

 
7
Le Seigneur te gardera de tout mal,
 
 
il gardera ta vie.
 
8
Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
 
 
maintenant, à jamais.

Lectures du jour


Évangile selon Luc, Chap. 19, v. 41-48

41
Jésus approche de Jérusalem et il voit la ville. Alors il pleure à cause d'elle.
42
Il dit: "Jérusalem, tu n'as pas su aujourd'hui comment trouver la paix. Hélas! Maintenant, tes yeux n'ont pas voulu voir.
43
Le moment va venir pour toi où tes ennemis construiront un mur pour t'attaquer. Ils vont se mettre autour de toi et te serrer de tous les côtés.
44
Ils vont t'écraser, toi et tes habitants. Ils ne te laisseront pas une seule pierre sur une autre. En effet, tu n'as pas reconnu le moment où Dieu est venu pour te faire du bien."
45
Jésus entre dans le temple et il se met à chasser les vendeurs.
46
Il leur dit: "Dans les Livres Saints, Dieu a dit:"Ma maison sera une maison de prière."Mais vous, vous en avez fait un abri pour les voleursi!"
47
Tous les jours, Jésus enseigne dans le temple. Les chefs des prêtres, les maîtres de la loi et aussi les notables du peuple cherchent à le faire mourir.
48
Mais ils ne savent pas comment s'y prendre. En effet, tout le peuple écoute Jésus avec beaucoup d'attention.

Commentaire

Pleurer

Pleurer ! Chose naturelle que nous tentons sans cesse de réprimer. Un sentiment humain partagé par tous que nous préférons vivre seuls. Jésus pleure. Se mettre en colère ! Un autre sentiment humain qui éclate quelquefois en public. Une chose naturelle qui nous amène à exploser par la voix, par les gestes, par l’attitude. Jésus se met en colère et chasse les vendeurs du temple. La discrétion des larmes qui coulent ou bien les vociférations bruyantes de la colère, que choisir ? Jésus connaît les deux. Il s’est fait chair pour vivre et nous montrer ce qu’est l’Homme véritable. Un être qui peut pleurer sans se cacher, un être qui se fâche. Il est difficile de faire le ménage en nous. Nous aimerions être tout en retenue : à quoi bon si par ailleurs, notre cœur saigne ou explose de colère ? Si Dieu sonde nos cœurs, alors nous ne pouvons rien dissimuler. Pourquoi ne pas accepter de vivre aussi pleinement toute la palette des sentiments humains ?
Le temple assaini par Jésus aime être comparé à notre propre corps, temple du Seigneur. Poursuivons et apprenons à accepter en nous tous les sentiments comme des choses à vivre et non pas à contrecarrer. Ils sont là pour exprimer notre peine, comme Jésus devant Jérusalem. Ils sont là pour exprimer notre colère et à nous aider à agir. L’être humain n’est pas une statue qui n’exprime rien. Il est vivant.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
tu es entré dans la cité sainte où tu devais mourir
et tu as purifié le temple profané par les vendeurs,.
Entre aussi dans nos cœurs,
pour les affranchir de tous les faux dieux
et pour les purifier des convoitises trompeuses;
nous te le demandons pour la gloire de ton nom.

Cantique 33-32 (du recueil Alléluia)

Jésus, ton peuple vient à toi