mercredi 29 août 2018

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Mercredi

Complément

Psaume

Psaume 84 (83)

Heureux les habitants de ta maison

 
2
De quel amour sont aimées tes demeures,
 
 
Seigneur, Dieu de l’univers !

 
3
Mon âme s’épuise à désirer
 
 
   les parvis du Seigneur ; *
 
 
mon cœur et ma chair sont un cri
 
 
   vers le Dieu vivant !

 
4
L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
 
 
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
 
 
tes autels, Seigneur de l’univers,
 
 
mon Roi et mon Dieu !

 
5
Heureux les habitants de ta maison :
 
 
ils pourront te chanter encore !
 
6
Heureux les hommes dont tu es la force :
 
 
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

 
7
Quand ils traversent la vallée de la soif,
 
 
   ils la changent en source ; *
 
 
de quelles bénédictions la revêtent
 
 
   les pluies de printemps !

 
8
Ils vont de hauteur en hauteur,
 
 
ils se présentent devant Dieu à Sion.

 
9
Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
 
 
écoute, Dieu de Jacob.
 
10
Dieu, vois notre bouclier,
 
 
regarde le visage de ton messie.

 
11
Oui, un jour dans tes parvis
 
 
en vaut plus que mille.

 
 
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
 
 
   dans la maison de mon Dieu, *
 
 
plutôt que d’habiter
 
 
   parmi les infidèles.

 
12
Le Seigneur Dieu est un soleil,
 
 
   il est un bouclier ; *
 
 
le Seigneur donne la grâce,
 
 
   il donne la gloire.

 
 
Jamais il ne refuse le bonheur
 
 
à ceux qui vont sans reproche.

 
13
Seigneur, Dieu de l’univers,
 
 
heureux qui espère en toi !

Lectures du jour

Commentaire

À peine sevré, déjà stagiaire de Dieu !

Pas de Saint pareil au Seigneur,
Pas de Rocher, sinon toi !
Il veille sur les pas de ses fidèles.
(Cantique d’Anne)

Anne, la stérile … Cette semaine, les deux commentaires du chapitre 1 vous ont raconté l’exaucement d’une prière désespérée et ce vœu renversant : « Le Seigneur m’a donné Samuel, à mon tour je veux le lui donner ! ».

La voilà maintenant avec son bambin juste sevré (3 ans ? – on « nourrissait » longtemps, à l’époque) qu’elle voue au service du temple, en embarquant son mari, son clan dans l’appareil d’un généreux sacrifice.
Tous se prosternent. Son chant s’élève, écho renversé de sa prière de naguère dans les larmes, l’obscurité du temple et de son cœur. Témoin de son désespoir, le Seigneur doit l’être maintenant de son exultation.

Ce chant est à la fois jaillissement et prise de conscience : Anne identifie son sort personnel à celui de son peuple – bénéficiaire de tant de délivrances à ce jour. Elle
lègue à Israël un « cantique nouveau », modèle et matrice féconde, qui enrichira sa louange en lui donnant un cadre.

La joie retrouvée rend prophète : Anne « voit » David, le messie que son fils oindra. Elle « voit » ce Fils que le Père va donner, lui aussi, pour le service de ces situations d’injustice à retourner au bénéfice de ceux qui aujourd’hui pleurent, afin qu’ils se réjouissent demain. Les Béatitudes sont en marche.

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant,
éclaire par ton Saint-Esprit
nos esprits et nos cœurs
pour que nous puissions considérer
la fin de toutes choses,
et qu’attentifs aux signes du monde qui vient,
nous sachions te servir fidèlement
dans ce monde qui passe,
par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 45-05 (du recueil Alléluia)

O Jésus ma joie