Jeudi 26 Avril 2018

Temps

Temps de Pâques

Semaine

Jeudi de la quatrième semaine

Complément

Psaume

Psaume 47 (46)

Dieu s’élève au-dessus de tous

 
2
Tous les peuples, battez des mains,
 
 
acclamez Dieu par vos cris de joie !

 
3
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
 
 
le grand roi sur toute la terre,
 
4
celui qui nous soumet des nations,
 
 
qui tient des peuples sous nos pieds ;
 
5
il choisit pour nous l’héritage,
 
 
fierté de Jacob, son bien-aimé.

 
6
Dieu s’élève parmi les ovations,
 
 
le Seigneur, aux éclats du cor.
 
7
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
 
 
sonnez pour notre roi, sonnez !
 
8
Car Dieu est le roi de la terre :
 
 
que vos musiques l’annoncent !

 
9
Il règne, Dieu, sur les païens,
 
 
Dieu est assis sur son trône sacré.
 
10
Les chefs des peuples se sont rassemblés :
 
 
c’est le peuple du Dieu d’Abraham.
 
 
Les princes de la terre sont à Dieu
 
 
qui s’élève au-dessus de tous.

Lectures du jour

Commentaire

Un Dieu juge ?

À l’image d’un juge sévère, nous préférons celle d’un Dieu compatissant qui nous soutient. C’est bien compréhensible, tant l’Eglise s’est permis d’utiliser la première pour contraindre les consciences.

Il vaut cependant la peine d’y réfléchir. Tout d’abord, pour constater que la notion de jugement est partout. Nous ne cessons d’être jugés et de juger – même si cette réalité se formule aujourd’hui en terme d’« évaluation ».
De plus, nous revendiquons d’être à nous-mêmes nos propres juges. Cela finit par nous écraser sous le poids de cette terrible responsabilité : être à soi-même son propre juge !…
En fait, pour vivre pleinement notre vie et développer la vocation qui nous est propre, nous avons besoin d’une parole extérieure à nous-mêmes, avec laquelle nous pouvons entrer en dialogue afin de nous construire. Nous avons besoin d’une instance bienveillante – du moins espérons-le – mais sans complaisance, qui nous structure.
Qui plus est, nous avons besoin d’un référentiel ultime, une voie de recours, auquel nous puissions nous adresser quand toutes les paroles humaines nous détruisent. Nous avons vraiment besoin d’un juge extérieur à tous les critères humains.

S’il en est ainsi, je préfère que ce juge, ce recours, soit mon Sauveur Jésus-Christ – lui qui est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Un juge dont la Parole me dise de façon bienveillante et constructive : « voilà ce qui ne va pas chez toi ». Un juge qui commence par affirmer qu’il m’aime en relevant d’abord ce qu’il y a de positif en moi, tout ce qui en moi est don de l’Esprit.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Jésus-Christ,
tu nous as mis en garde
contre les séductions de la puissance des ténèbres
en nous prédisant qu’il y aurait des faux prophètes
et des faux messies.
Nous t’en prions, accorde à ton Eglise
d’être toujours illuminée par ton Esprit
et attentive à ta voix,
afin qu’elle ne suive pas ceux qui cherchent à l’égarer,
mais se tienne prête pour le jour
où tu viendras dans ta glorire,
toi qui es béni aux siècles des siècles.

Cantique 22-05 (du recueil Alléluia)

Dans ta Parole, ô Dieu