Lundi 25 Janvier 2021

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Lundi

Complément

Psaume

Psaume 40 (39), 1-11

Voici, je viens

 
2
D’un grand espoir
 
 
   j’espérais le Seigneur : *
 
 
il s’est penché vers moi
 
 
   pour entendre mon cri.

 
3
Il m’a tiré de l’horreur du gouffre,
 
 
   de la vase et de la boue ; *
 
 
il m’a fait reprendre pied sur le roc,
 
 
   il a raffermi mes pas.

 
4
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
 
 
   une louange à notre Dieu. *
 
 
Beaucoup d’hommes verront, ils craindront,
 
 
   ils auront foi dans le Seigneur.

 
5
Heureux est l’homme
 
 
   qui met sa foi dans le Seigneur *
 
 
et ne va pas du côté des violents,
 
 
   dans le parti des traîtres.

 
6
Tu as fait pour nous tant de choses,
 
 
   toi, Seigneur mon Dieu ! *
 
 
Tant de projets et de merveilles :
 
 
   non, tu n’as point d’égal !

 
 
Je les dis, je les redis encore ; *
 
 
   mais leur nombre est trop grand ! 

 
          ~

 
7
Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
 
 
   tu as ouvert mes oreilles ; *
 
 
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
 
8
   alors j’ai dit : « Voici, je viens.

 
 
« Dans le livre, est écrit pour moi
 
9
   ce que tu veux que je fasse. *
 
 
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
 
 
   ta loi me tient aux entrailles. »

 
10
J’annonce la justice
 
 
   dans la grande assemblée ; *
 
 
vois, je ne retiens pas mes lèvres,
 
 
   Seigneur, tu le sais.

 
11
Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, †
 
 
   je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; *
 
 
j’ai dit ton amour et ta vérité
 
 
   à la grande assemblée.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 52, v. 13-15

13
 Le Seigneur dit: "Mon serviteur réussira. Il montera, il sera haut placé et couvert d'honneur.
14
 Beaucoup, en le voyant, sont effrayés, tellement il est défiguré. Il ne ressemble plus à un être humain.
15
 Et maintenant, des peuples nombreux seront étonnés à cause de lui, les rois resteront devant lui sans rien dire. En effet, ce qu'ils voient ne ressemble pas à ce qu'on leur a raconté, et ce qu'ils observent est différent de ce qu'ils ont entendu dire."

Commentaire

Le paroxysme de la souffrance

«S'il te plaît! aide-moi à mourir!» Ainsi résonne encore à mes oreilles ce cri sorti de la bouche d’une personne venue me voir.
Et de lui répondre: «Je ne peux pas t’aider à mourir, mais je peux t’aider à vivre!»
Quelle souffrance et quel désespoir dans ces propos!
A l’image du texte d’Esaïe proposé aujourd’hui, nous pouvons dire que nous nous trouvons, ma visiteuse au paroxysme de la souffrance et moi au fond de l’impuissance.
Dans cette prophétie, le Serviteur du Seigneur n’est pas clairement identifiable, mais chaque être en souffrance, de tous les temps, peut se reconnaître en lui.
Dans l’épreuve ou la maladie, qu’elle soit physique, psychique ou autre, la question du sens revient toujours en première ligne. «Il a plu à Dieu», écrit-on parfois sur les faire-part … Voilà bien une parole qui fait de Dieu un monstre de cruauté et à laquelle je ne pourrai jamais m’associer.
Une fois de plus, la souffrance met en évidence nos limites et notre mortalité.
Et c’est bien avec l’aide de Dieu, au cœur de la fragilité et de l’éphémère, que de toute existence humaine peut surgir la vie.
Dans un monde trop souvent broyé par la souffrance et l’injustice, ces paroles d’Esaïe prennent sens et affirment haut et fort la grâce de Dieu, le Père.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
au jour de sa passion,
ton Fils a subi les moqueries et les outrages;
il a été abandonné des siens et renié.
Nous t’en prions,
pardonne-nous de l’avoir renié, nous aussi.
Garde-nous d’avoir honte de lui,
qui a donné sa vie pour nous.
Fortifie-nous dans ta grâce,
afin que nous acceptions avec humilité et courage
le combat auquel il nous convie.
Exauce-nous pour l’amour de son nom.

 

En ce jour, l’Eglise fait mémoire de la conversion de l’Apôtre Paul. Avec les mots des chrétiens anglicans, nous pouvons prier:
O Dieu,
par la prédication de Paul, ton apôtre,
tu as fait briller la lumière de l’Evangile
partout dans le monde.
Nous t’en prions, puisque nous gardons
le souvenir de sa conversion,
fais que nous te montrions notre reconnaissance
en suivant son enseignement.
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit,
un seul Dieu, maintenant et toujours.
Pour le huitième et dernier jour de la Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens, prière proposée par la Communauté de Grandchamp:
Dieu trois fois saint, nous te rendons grâce de nous avoir créés et aimés.
Nous te rendons grâce pour ta présence en nous et dans la création.
Que ton regard d’espérance sur le monde devienne le nôtre.
Ainsi, nous pourrons œuvrer à un monde où la justice et la paix s’épanouissent,
pour la gloire de ton nom.

Cantique 41-26 (du recueil Alléluia)

Grand Dieu nous te bénissons (str. 1,2,4)