vendredi 25 janvier 2019

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 37, 12-26

Les doux posséderont la terre

 
12
L’impie peut intriguer contre le juste
 
 
et grincer des dents contre lui,
 
13
le Seigneur se moque du méchant
 
 
car il voit son jour qui arrive.

 
14
L’impie a tiré son épée, il a tendu son arc
 
 
pour abattre le pauvre et le faible,
 
 
 pour tuer l’homme droit.
 
15
Mais l’épée lui entrera dans le cœur,
 
 
et son arc se brisera.

 
16
Pour le juste, avoir peu de biens
 
 
vaut mieux que la fortune des impies.
 
17
Car le bras de l’impie sera brisé,
 
 
mais le Seigneur soutient les justes.

 
18
Il connaît les jours de l’homme intègre
 
 
qui recevra un héritage impérissable.
 
19
Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
 
 
aux temps de famine, il sera rassasié.

 
20
Mais oui, les impies disparaîtront
 
 
comme la parure des prés ;
 
 
c’en est fini des ennemis du Seigneur :
 
 
ils s’en vont en fumée.

 
21
L’impie emprunte et ne rend pas ;
 
 
le juste a pitié : il donne.
 
22
Ceux qu’il bénit posséderont la terre,
 
 
ceux qu’il maudit seront déracinés.

 
23
Quand le Seigneur conduit les pas de l’homme,
 
 
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
 
24
S’il trébuche, il ne tombe pas
 
 
car le Seigneur le soutient de sa main.

 
25
Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours,
 
 
je n’ai vu le juste abandonné
 
 
 ni ses enfants mendier leur pain.
 
26
Chaque jour il a pitié, il prête ;
 
 
ses descendants seront bénis.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 51, v. 9-16

9
 Réveille-toi, Seigneur, réveille-toi! Montre ta puissance! Réveille-toi comme autrefois, comme dans les temps très anciens. C'est bien toi qui as détruit Rahab, qui as transpercé ce dragon de la mer.
10
 C'est toi aussi qui as séché la mer, l'océan immense. Enfin, c'est toi qui as tracé une route au fond de la mer. Et là, tu as fait passer ceux que tu avais libérés.
11
 Ceux que le Seigneur aura délivrés reviendront. Ils arriveront à Sion en criant de joie. Un bonheur sans fin éclairera leur visage, une joie débordante les accompagnera, souffrance et plaintes disparaîtront.
12
 Le Seigneur dit: "C'est moi qui vous redonne de l'espoir. Oui, c'est moi. Mon peuple, pourquoi as-tu peur des êtres humains? Ils meurent tous, ils finissent comme l'herbe.
13
 Tu oublies le Seigneur. Pourtant, c'est lui qui t'a créé. C'est lui qui a étendu le ciel et qui a fondé la terre. Sans cesse, tu trembles de peur devant la colère du dictateur, comme s'il était prêt à te détruire. Mais où est-elle maintenant, cette colère du dictateur?
14
 Le prisonnier désespéré va bientôt être libéré. Il ne mourra pas dans sa prison et ne manquera plus de nourriture.
15
 Ton Dieu, c'est moi, le Seigneur. C'est moi qui agite la mer et qui fais gronder les vagues. Mon nom est "le Seigneur de l'univers".
16
 Je mets en place le ciel, je fonde la terre et je dis à Sion: "Tu es mon peuple. Je mets mes paroles dans ta bouche, je t'abrite à l'ombre de ma main.""

Commentaire

Réveille-toi, Seigneur !

Quel bien cela peut faire de crier sa colère à Dieu ! Encore faut-il oser le faire … et ce passage nous y encourage.
Tu es où, Seigneur ?
Tu fais quoi ?
Ne vois-tu pas le malheur dans lequel je suis ? Celui que des innocents endurent ?
Pourquoi restes-tu indifférent à la misère et la méchanceté des hommes ?

« Réveille-toi », crie le prophète Esaïe vers Dieu. Etonnamment, la Bible est remplie de ces cris désespérés à Dieu, en particulier dans le livre des Psaumes. Seulement, dans notre conception quelque peu sclérosée et moralisante de la foi, ce n’est pas ainsi que l’on doit s’adresser à Dieu. Cela ne se fait pas ! C’est irrévérencieux !

En y réfléchissant, être en colère contre Dieu c’est déjà être dans la relation avec lui, être en lien, quel que soit ce lien – ce qui est toujours mieux que rester seul avec ce qui bout en nous, fermé à sa présence.
Crier contre Dieu, c’est peut-être une première étape pour nous rendre disponibles à sa Parole.
Que répond Dieu à Esaïe ? Que répond-il à Job et à tant d’autres lorsqu’ils crient à lui ?

Regarde et souviens-toi !
Ce que j’ai fait par le passé, je le ferai encore pour toi dans le futur.
En certains moments où nous vivons douloureusement une relation brisée, un échec ou une vie cabossée, Dieu nous invite à voir et à croire que sa fidélité nous rejoint aujourd’hui encore, dans ce que nous traversons. « Moi, le Seigneur, je suis ton Dieu… je te mets à l'abri de ma main. »

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
nous te bénissons pour les dons de ton amour;
fais-nous la grâce d’écouter ta Parole
avec un vrai désir de recevoir ce qu’elle promet
et la volonté de pratiquer ce qu’elle ordonne;
transforme-nous par ton Esprit
en nous faisant contempler l’éclat de ta gloire
sur la face de Jésus-Christ, notre Seigneur.

Cantique 62 (du recueil Alléluia)

En toi, mon Dieu…