vendredi 22 janvier 2016

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 80 (79)

Fais-nous revenir

 
2
Berger d’Israël, écoute,
 
 
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
 
 
resplendis au-dessus des Kéroubim,
 
3
devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
 
 
Réveille ta vaillance
 
 
et viens nous sauver.

4
   Dieu, fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés !

 
5
Seigneur, Dieu de l’univers, *
 
 
vas-tu longtemps encore
 
 
 opposer ta colère aux prières de ton peuple,
 
6
le nourrir du pain de ses larmes, *
 
 
l’abreuver de larmes sans mesure ?
 
7
Tu fais de nous la cible des voisins :
 
 
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

8
   Dieu, fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés !

 
9
La vigne que tu as prise à l’Égypte,
 
 
tu la replantes en chassant des nations.
 
10
Tu déblaies le sol devant elle,
 
 
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

 
11
Son ombre couvrait les montagnes,
 
 
et son feuillage, les cèdres géants ;
 
12
elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
 
 
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

 
13
Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
 
 
Tous les passants y grappillent en chemin ;
 
14
le sanglier des forêts la ravage
 
 
et les bêtes des champs la broutent.

(℟)
15
   Dieu de l’univers, reviens !

 
 
Du haut des cieux, regarde et vois :
 
 
visite cette vigne, protège-la,
 
16
celle qu’a plantée ta main puissante,
 
 
le rejeton qui te doit sa force.
 
17
La voici détruite, incendiée ;
 
 
que ton visage les menace, ils périront !

 
18
Que ta main soutienne ton protégé,
 
 
le fils de l’homme qui te doit sa force.
 
19
Jamais plus nous n’irons loin de toi :
 
 
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

20
   Seigneur, Dieu de l’univers,
 
 
    fais-nous revenir ; *
 
 
   que ton visage s’éclaire,
 
 
    et nous serons sauvés.

Lectures du jour


Livre d’Ésaïe, Chap. 51, v. 9-16

9
 Réveille-toi, Seigneur, réveille-toi! Montre ta puissance! Réveille-toi comme autrefois, comme dans les temps très anciens. C'est bien toi qui as détruit Rahab, qui as transpercé ce dragon de la mer.
10
 C'est toi aussi qui as séché la mer, l'océan immense. Enfin, c'est toi qui as tracé une route au fond de la mer. Et là, tu as fait passer ceux que tu avais libérés.
11
 Ceux que le Seigneur aura délivrés reviendront. Ils arriveront à Sion en criant de joie. Un bonheur sans fin éclairera leur visage, une joie débordante les accompagnera, souffrance et plaintes disparaîtront.
12
 Le Seigneur dit: "C'est moi qui vous redonne de l'espoir. Oui, c'est moi. Mon peuple, pourquoi as-tu peur des êtres humains? Ils meurent tous, ils finissent comme l'herbe.
13
 Tu oublies le Seigneur. Pourtant, c'est lui qui t'a créé. C'est lui qui a étendu le ciel et qui a fondé la terre. Sans cesse, tu trembles de peur devant la colère du dictateur, comme s'il était prêt à te détruire. Mais où est-elle maintenant, cette colère du dictateur?
14
 Le prisonnier désespéré va bientôt être libéré. Il ne mourra pas dans sa prison et ne manquera plus de nourriture.
15
 Ton Dieu, c'est moi, le Seigneur. C'est moi qui agite la mer et qui fais gronder les vagues. Mon nom est "le Seigneur de l'univers".
16
 Je mets en place le ciel, je fonde la terre et je dis à Sion: "Tu es mon peuple. Je mets mes paroles dans ta bouche, je t'abrite à l'ombre de ma main.""

Commentaire

Dieu seul console

Loin de Jérusalem, au milieu d’un peuple étranger et d’une religion différente, le peuple exilé à Babylone cherchait à conserver les valeurs spirituelles et sociologiques qui le caractérisaient, gardant ainsi au cœur le désir de son pays d’origine dans l’espoir de le retrouver au jour que Dieu voudra.
L’attente était fervente au temps d’Esaïe – l’est-elle autant aujourd’hui lorsque nous lisons ces prophéties?

«Ceux que Dieu aura libérés reviendront!» (v. 11). Dans la Bible, le chemin du retour est toujours celui d’une conversion – c’est le même mot! L’homme qui revient n’est plus le même que celui qui est parti, la terre qu’il redécouvre n’est plus la même, et il lui semble que le Dieu qui l’accueille a lui aussi changé…
De nos jours, beaucoup ont quitté ou croient avoir quitté un Dieu tout-puissant, vengeur, justicier, injuste et dominant… Mais combien sont revenus vers Celui qui est né à Bethléem, a grandi entre ses parents pieux à Nazareth et qui là-bas étonnait les rabbins par la connaissance qu’il avait reçue «des affaires de son Père»? Qui d’entre nous a découvert, dans un moment de grâce, cette éternelle enfance de Dieu qui seule peut donner au cœur la joie et la paix?

Dieu intervient dans nos vies: voilà une expérience qui nous est offerte comme le don le plus précieux lorsqu’elle se produit au fond de nous-mêmes. L’attente paraît longue, mais nous pouvons être sûrs: la consolation viendra.

Sujets de prière

Oraison

Seigneur Dieu,
ouvre nos intelligences et nos cœurs
pour que nous te connaissions toujours mieux;
apprends-nous à discerner ta présence
tout au long de notre vie,
et à nous confier en toi avec une foi entière,
par Jésus-Christ, notre Sauveur.

 

Pour le cinquième jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens:

Cantique 45-15 (du recueil Alléluia)

Que ne puis-je, ô mon Dieu... ?