mardi 02 juin 2020

Temps

Pentecôte

Semaine

Mardi

Complément

Psaume

Psaume 104 (103), 16-27

Quelle profusion dans tes œuvres !

 
16
Les arbres du Seigneur se rassasient,
 
 
les cèdres qu’il a plantés au Liban ;
 
17
c’est là que vient nicher le passereau,
 
 
et la cigogne a sa maison dans les cyprès ;
 
18
aux chamois, les hautes montagnes,
 
 
aux marmottes, l’abri des rochers.

 
19
Tu fis la lune qui marque les temps
 
 
et le soleil qui connaît l’heure de son coucher.
 
20
Tu fais descendre les ténèbres, la nuit vient :
 
 
les animaux dans la forêt s’éveillent ;
 
21
le lionceau rugit vers sa proie,
 
 
il réclame à Dieu sa nourriture.

 
22
Quand paraît le soleil, ils se retirent :
 
 
chacun gagne son repaire.
 
23
L’homme sort pour son ouvrage,
 
 
pour son travail, jusqu’au soir.

 
          ~

 
24
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur ! †
 
 
Tout cela, ta sagesse l’a fait ; *
 
 
la terre s’emplit de tes biens.

 
25
Voici l’immensité de la mer,
 
 
son grouillement innombrable d’animaux grands et petits,
 
26
ses bateaux qui voyagent,
 
 
et Léviathan que tu fis pour qu’il serve à tes jeux.

 
27
Tous, ils comptent sur toi
 
 
pour recevoir leur nourriture au temps voulu.

Lectures du jour


Premier livre de Samuel, Chap. 10, v. 1-8

Une erreur s'est produite lors de la récupération des versets de lecture du jour.

Commentaire

Extase

Etrange destin que celui de Saül. De la plus modeste famille du clan de Benjamin, il sera appelé aux plus hautes fonctions du royaume d’Israël qui va naître. L’histoire de l’homme qui cherchait ses ânesses et trouva une couronne a de quoi faire rêver. Mais la prédiction de Samuel se réalise, tous les signes annoncés comme des preuves à venir de leur inspiration divine – et de la légitimité du prophète – sont validés par les événements. Saül est protégé du péché de demander des preuves – «Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu».
Voici que soudain l’Esprit de Dieu fond sur lui – c’est le même verbe hébreu qui décrit le comportement du rapace. Saül est devenu autre et la joie envahit son cœur.
Tout se met à vaciller dans la musique des flûtes, harpes, tambourins et cithares: il entre en transe. Dieu, nous dit le texte, a changé son cœur. De ce cœur de pierre il a fait une flûte qui se met à jouer le plus beau des chants. Saül est sorti de lui-même – c’est le sens étymologique du mot «extase» – et, hors de lui-même, il est rendu à ce qu’il y avait de plus vrai dans le secret de son être.
Entraîné hors de moi par des moments de louange et d’émerveillement, je suis enfin moi-même et voudrais dire au monde mon envie de chanter et d’aimer.
Qu’est-ce que la foi, sinon parfois ce moment de joie où je sens que Dieu m’a arraché à mes soucis, rancœurs et aigreurs pour donner à mon cœur le tempo nouveau de sa Parole? Accueillons cette grâce quand elle vient!…

Sujets de prière

Oraison

Dieu tout-puissant et miséricordieux,
renouvelle pour nous le don du Saint-Esprit;
qu’il établisse en nous sa demeure
et fasse toujours plus de notre cœur
le temple de sa Gloire,
par Jésus-Christ ton Fils, notre Seigneur.

Cantique 35-05 (du recueil Alléluia)

Viens, ô S. E. du Seigneur