lundi 15 février 2016

Temps

Temps du carême

Semaine

Lundi de la première semaine

Complément

Psaume

Psaume 6

Seigneur, guéris-moi

 
2
Seigneur, corrige-moi sans colère,
 
 
et reprends-moi sans fureur.
 
3
Pitié, Seigneur, je dépéris !
 
 
Seigneur, guéris-moi !
 
 
Car je tremble de tous mes os,
 
4
de toute mon âme, je tremble.

 
 
Et toi, Seigneur, que fais-tu ? †
 
5
Reviens, Seigneur, délivre-moi,
 
 
sauve-moi en raison de ton amour !
 
6
Personne, dans la mort, n’invoque ton nom ;
 
 
au séjour des morts, qui te rend grâce ?

 
7
Je m’épuise à force de gémir ; †
 
 
chaque nuit, je pleure sur mon lit :
 
 
ma couche est trempée de mes larmes.
 
8
Mes yeux sont rongés de chagrin ;
 
 
j’ai vieilli parmi tant d’adversaires !

 
9
Loin de moi, vous tous, malfaisants,
 
 
car le Seigneur entend mes sanglots !
 
10
Le Seigneur accueille ma demande,
 
 
le Seigneur entend ma prière.
 
11
Qu’ils aient honte et qu’ils tremblent, tous mes ennemis,
 
 
qu’ils reculent, soudain, couverts de honte !

Lectures du jour


Évangile selon Matthieu, Chap. 18, v. 1-7

1
 À ce moment-là, les disciples s'approchent de Jésus et lui demandent:" Qui est le plus important dans le Royaume des cieux?"
2
 Jésus appelle un enfant, il le place devant eux
3
 et il dit:" Je vous l'affirme, c'est la vérité: si vous ne changez pas pour devenir comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux.
4
 Donc, si quelqu'un se fait petit comme cet enfant, il sera le plus important dans le Royaume des cieux.
5
 Et si quelqu'un reçoit un enfant comme celui-ci, à cause de moi, c'est moi qu'il reçoit."
6
" Supposons ceci: quelqu'un fait tomber dans le péché l'un de ces petits qui croient en moi. Eh bien, il vaut mieux qu'on attache une grosse pierre au cou de cette personne et qu'on la jette au fond de la mer.
7
 Quel malheur! Dans le monde, il y a tant d'occasions de tomber dans le péché! Bien sûr, ces occasions existeront toujours. Mais malheur à la personne qui provoque ces occasions!

Commentaire

Je suis le plus beau, le plus grand, le plus fort !

A l’heure de définir les priorités, les disciples de Jésus en sont encore à se demander quelle hiérarchie préside au Royaume et quelle y sera leur place. Dans les frustrations communes du quotidien, avec les réalités du temple (Eglise) et de l’Empire (le pouvoir politico-économique), on peut les comprendre… Jésus leur propose un autre regard, un appel à changer leur façon de voir, sans quoi pas de Royaume ! La manière « christique » de concevoir la grandeur consiste à se conduire de façon à ne choquer, à ne scandaliser aucun des « petits », aucun de ceux que leur statut apparente à celui des enfants dans la Palestine du premier siècle : prière de se taire, de recevoir ce qu’on veut bien vous donner et de servir quand on vous le demande. Combien de justiciables, de handicapés, de malades, de démunis se reconnaîtraient dans cette caricature apparente !

Tout ce qui pourrait scandaliser – ce mot, en grec, signifie pierre d’achoppement ou piège – tout ce qui risque de dérouter, dévoyer, désespérer ces « dépendants » est à exclure : voilà le critère de la grandeur dans le royaume. C’est si important que Jésus n’hésite pas à utiliser des images terribles pour souligner son affirmation. D’ailleurs, comme on le verra demain, mais j’ai hâte de l’introduire déjà, les « anges » de ces petits contemplent la face de Dieu (v. 10), c’est dire !

Une question-lumière dans ce contexte trouble : et si nous étions appelés à être ces anges-là ?

Sujets de prière

Oraison

Seigneur,
tu aimes ceux qui ont un esprit de pauvre:
renouvelle-nous dans la pureté du cœur,
embrase-nous du feu de ton Esprit,
pour que nous recherchions avec ardeur
l’unique nécessaire,
que nous retrouvions, toujours nouvelle,
la ferveur de la foi,
et que nous portions dans notre vie
des fruits d’espérance et d’amour,
par le Christ, notre Seigneur.

Cantique 44-03 (du recueil Alléluia)

Comme un enfant