vendredi 13 novembre 2020

Temps

Temps ordinaire

Semaine

Vendredi

Complément

Psaume

Psaume 130 (129)

Près du Seigneur, abonde le rachat

 
1
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
 
2
   Seigneur, écoute mon appel ! *
 
 
Que ton oreille se fasse attentive
 
 
   au cri de ma prière !

 
3
Si tu retiens les fautes, Seigneur,
 
 
   Seigneur, qui subsistera ? *
 
4
Mais près de toi se trouve le pardon
 
 
   pour que l’homme te craigne.

 
5
J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
 
 
je l’espère, et j’attends sa parole.

 
6
Mon âme attend le Seigneur
 
 
   plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
 
 
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
 
7
   attends le Seigneur, Israël.

 
 
Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
 
 
   près de lui, abonde le rachat. *
 
8
C’est lui qui rachètera Israël
 
 
   de toutes ses fautes.

Lectures du jour


Nombres, Chap. 24, v. 1-13

1
Balaam comprend que le Seigneur veut absolument bénir Israël. Il ne va donc pas comme les autres fois chercher son inspiration dans les pratiques magiques, mais il se tourne vers le désert.
2
Il lève les yeux et il voit les tribus d'Israël installées dans leur camp. Alors l'esprit de Dieu vient sur lui
3
et il prononce ce poème: "Voici ce que je déclare, moi, Balaam, fils de Béor, moi, l'homme qui voit clair.
4
Voici ce que je dis, moi qui entends les paroles de Dieu, moi qui vois ce que le Tout-Puissant me fait voir. Oui, Dieu se montre à moi quand je l'adore.
5
Peuple d'Israël, vous qui êtes nés de Jacob, elles sont vraiment belles, les tentes que vous habitez!
6
Elles s'étendent comme des torrents, comme des jardins le long d'un fleuve. Elles ressemblent à de beaux arbres que le Seigneur a plantés au bord de l'eau.
7
Elles sont comme l'eau qui déborde d'un puits et arrose abondamment les champs. Le roi des Israélites sera vainqueur d'Agag, et leur royaume s'étendra.
8
Dieu les a fait sortir d'Égypte avec une force terrible, pareille à la force du buffle. Ils avalent les autres peuples qui les attaquent. Ils brisent les os de leurs ennemis, ils les percent de flèches.
9
Ils se baissent comme des lions, ils se couchent comme des bêtes sauvages. Qui peut les obliger à se lever? Peuple d'Israël, qu'il soit béni, celui qui te bénira! Qu'il soit maudit, celui qui te maudira!"
10
 Alors Balac se met dans une violente colère contre Balaam. Il fait un geste de menaces en disant: "Je t'ai appelé ici pour maudire mes ennemis et, pour la troisième fois, tu les couvres de bénédictions!
11
 Maintenant, va-t'en d'ici, rentre chez toi! Je t'avais promis de te couvrir d'honneur, mais le Seigneur te refuse cet honneur!"
12
 Balaam répond au roi Balac: "J'ai dit clairement aux messagers que tu m'as envoyés: 13 Même si Balac me donne tout l'argent et tout l'or qui remplissent sa maison, je ne peux absolument pas désobéir à l'ordre du Seigneur. Je répète seulement ce que le Seigneur me dit.""

Commentaire

«Ne maudissez pas! Bénissez! C’est à cela que vous êtes appelés»

Ce passage ferme le deuxième récit (voir le début des commentaires du 11 et 12 novembre).
Il n’y a vraiment rien à faire: Dieu ne veut pas laisser le magicien ensorceler, maudire Israël! Balaam a compris, il ne cherche pas plus loin.
Dieu lui donne la réponse à communiquer à Balaq. C’est à nouveau une bénédiction, une bénédiction comme jamais encore il n’en a prononcée.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Balaq n’apprécie pas la chose. Il congédie purement et simplement Balaam. Celui-ci ne verra pas la première livraison des cadeaux promis ni l’ombre du versement de la gratification annoncée. Balaq se considère comme quitte envers Balaam de ce qu’ils étaient convenus et rejette sur le Seigneur la responsabilité d’une tromperie à la livraison du service et donc de la rupture du contrat.
Balaam accepte tout et laisse même à Balaq un cadeau d’adieu: un oracle sur Israël, les nations qui l’entourent et leurs sorts respectifs.
Il n’en reste pas moins que Balaam, pour avoir obéi au Seigneur, perd tout ce qui lui avait été promis. Et ce n’est pas un cas unique dans l’histoire biblique.
Vouloir suivre le Seigneur peut entraîner parfois l’abandon de sa zone de confort, le renoncement à certains privilèges et l’acceptation de quelques risques. Tout en sachant que le Dieu que nous servons avec ce courage-là ne nous abandonnera pas.
Remarquons encore que, dans notre pays, se déclarer enfants de Dieu et se conduire comme tels en certaines circonstances délicates n’implique pas un grand risque – au pire quelques remarques ironiques et des mises à l’écart.
Alors qu’ailleurs d’autres risquent leur vie, leur travail, leur santé à vouloir suivre le Christ, proclamer les promesses et les exigences de son Evangile …
Raison de plus pour nous tenir au courant de la vie de leurs Eglises, intercéder et se montrer prêts à aider concrètement.

Sujets de prière

Oraison

Eclaire-nous par ton esprit, Seigneur,
afin que nous annoncions ta parole dans sa plénitude
et qu’elle soit reçue comme la seule vérité.
Nous savons combien nous avons besoin de ton aide.
Ton Saint-Esprit seul peut ouvrir les yeux de notre cœur
et bénir notre écoute, notre louange et notre adoration.
Sois béni, Dieu vivant pour les siècles!

Cantique 100B (du recueil Alléluia)

Vous tous qui la terre habitez